Talibé tué…L’Etat, ONG et la société civile muets comme si c’était normal de tuer

« Que font les organisations se réclamant de la défense et de la protection de l’enfance ? Où sont les porteurs de voix de la société civile si souvent prompts à agiter le chiffon rouge pour moins que ça ? », se demande Pèdre Ndiaye, président du Cercle des amis et défenseurs des enfants (Cade) dans un communiqué. Il se dit inquiet des séries de malheurs dont les enfants sont victimes, citant comme exemple le cas du talibé Dame Dieng, battu à mort par son maître coranique. Aussi, dénonce-t-il le mutisme dont font montre les organisations de défense des droits de l’Homme mais également l’absence de réaction de la part de l’Etat. « En dépit de la démission des parents, l’Etat doit prendre des mesures hardies et concrètes pour faire face à ce qui ressemble à un esclavage moderne. La situation des talibés est devenue insoutenable. Inacceptable. Puisque le monde nous regarde », s’offusque le journaliste.

1 Comment

  1. Quelle honte d’accepter, de tolérer une telle indignité
    montre ton visage mère justice puiqu’on a fait cela au nom de Dieu, et Toi mon Dieu, Dieu d’amour et de miséricorde ne permets plus que cela se reproduise en ton nom, punit ces mécréants sur terre avant qu’ils connaissent ton courouxcourcouroux dans l’au delà
    Amen

Les commentaires sont fermés.