Tout allait bien entre Adama Amar et son employeur Mouhamed Sylla jusqu’à ce que les concurrents de ce derrnier décident de débaucher Adama. Après cette info, leurs relations commençaient à se dégrader,  l’ex-patron nourrit une haine viscérale à son encontre jusqu’à aboutir à une bagarre.

Interrogé sur les faits, la partie civile, Adama Amar, qui avait le corps plein de cicatrices, a expliqué  avoir reçu des coups de poings au niveau du thorax. D’après lui, ils n’en étaient pas à leur première altercation. Le plaignant confie: « Durant nos autres altercations, il prenait des bâtons pour me piquer avec ». Entendu à son tour, Mouhamed Sylla a juré n’avoir pas tailladé le dos du plaignant avec une lame. Persistant dans ses dénégations, il a souligné qu’Amar n’arrête pas de le provoquer tous les jours. « Le jour de la bagarre, je suis venu vers 12 heures, mais j’ai trouvé qu’il avait déjà déposé ses bagages. A chaque fois qu’on a une dispute, il est le premier à sortir un couteau et cette fois, je me suis révolté », s’est défendu Sylla.

Le parquet a déclaré Mouhamed Sylla coupable et l’a condamné à deux mois ferme de prison et la somme de 150 000 francs Cfa à alloué à la partie civile.

Drôle d’employeur !!!!