Son patron le tabasse parce qu’il voulait quitter son job

Tout allait bien entre Adama Amar et son employeur Mouhamed Sylla jusqu’à ce que les concurrents de ce derrnier décident de débaucher Adama. Après cette info, leurs relations commençaient à se dégrader,  l’ex-patron nourrit une haine viscérale à son encontre jusqu’à aboutir à une bagarre.

Interrogé sur les faits, la partie civile, Adama Amar, qui avait le corps plein de cicatrices, a expliqué  avoir reçu des coups de poings au niveau du thorax. D’après lui, ils n’en étaient pas à leur première altercation. Le plaignant confie: « Durant nos autres altercations, il prenait des bâtons pour me piquer avec ». Entendu à son tour, Mouhamed Sylla a juré n’avoir pas tailladé le dos du plaignant avec une lame. Persistant dans ses dénégations, il a souligné qu’Amar n’arrête pas de le provoquer tous les jours. « Le jour de la bagarre, je suis venu vers 12 heures, mais j’ai trouvé qu’il avait déjà déposé ses bagages. A chaque fois qu’on a une dispute, il est le premier à sortir un couteau et cette fois, je me suis révolté », s’est défendu Sylla.

Le parquet a déclaré Mouhamed Sylla coupable et l’a condamné à deux mois ferme de prison et la somme de 150 000 francs Cfa à alloué à la partie civile.

Drôle d’employeur !!!!