Si Alain Juppé ne veut pas remplacer François Fillon, c’est « pour protéger sa famille »

Alain Juppé a expliqué pourquoi il refuse d’être le plan B de François Fillon.

Depuis le début de la polémique, Alain Juppé observe le tumulte d’assez loin et se dit, peut-être, qu’à un certain nombre de voix près, cela aurait pu être lui au coeur d’un tel déballage. Dans tous les cas, le tollé provoqué par le scandale François Fillon a, semble-t-il, refroidi le candidat malheureux à la primaire de la droite. Alain Juppé refuse en effet catégoriquement de se présenter à la présidentielle si François Fillon en venait à jeter l’éponge.

Selon le journal local Sud Ouest, le maire de Bordeaux en a évoqué la raison durant une réunion avec ses adjoints : il ne veut pas « exposer sa famille« , a-t-il expliqué. Pour rappel, Alain Juppé a été condamné en 2004 dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et ne souhaiterait pas voir son passé resurgir. Aussi, selon son entourage, l’ex-candidat à la primaire de la droite a bien tiré les leçons de son échec au scrutin, comprenant que les Français voulaient voir « une nouvelle génération d’élus« .

Après sa défaite à la primaire, en novembre 2016, Alain Juppé semblait pourtant avoir beaucoup de mal à se remettre de cet échec. « Il est sous terre« , affirmait alors un proche du maire de Bordeaux. « Ca a été très dur« , renchérissait un autre. « On a pris un grand coup de gourdin sur la tête », admettait Benoist Apparu, député de la Marne, qui avait fait campagne auprès du candidat. Alain Juppé a désormais tourné la page.

Closer

Partager