Seydou Guèye : il ne faut pas confondre le 23 juin qui luttait contre une dévolution et ce qui se passe à l’Assemblée »

« Ça c’est une bravade. Ce qui c’était passé, le 23 juin 2011, c’est qu’il y avait un conflit de type démocratique entre un Président de la République qui voulait imposer une procédure non démocratique de distribution de pouvoir et le peuple sénégalais qui lui a dit qu’il est souverain, qu’il a les moyens de reconquérir sa souveraineté et de consolider la trajectoire démocratique du Sénégal. Personne ne voulait d’une dynastie au Sénégal. Personne ne voulait d’une monarchie au Sénégal. Le peuple a donné son message et a réglé ce problème d’un point de vue démocratique puisqu’après le 23 juin quand le texte a été retiré, le peuple est rentré tranquillement. Chacun a repris son travail le lendemain attendant les élections pour régler définitivement ce conflit avec le Président Abdoulaye Wade. Donc c’est une question totalement différente. Maintenant, l’opposition est dans la posture de la bravade. Je pense que c’est une démarche pour se donner un peu de courage, mais je pense que le débat n’est pas là. L’opposition, en l’occurrence le PDS doit se ressaisir et travailler à formuler une autre proposition, critiquer l’action gouvernementale pour la rendre encore plus efficace mais surtout porter une proposition plus puissante que le Plan Sénégal Emergent » s’ils en ont les moyens. Aujourd’hui le Président Macky Sall a engagé le pays dans une direction dont les actes inauguraux qui se consolident de jour en jour nous éloignent de la pauvreté et nous laissent espérer des lendemains meilleurs » a déclaré le Ministre auprès du Premier Ministre, Porte-parole du Gouvernement, Seydou Guèye