Saa Kadior prépare la traque de 2017…Il demande à Macky Sall de ne pas reformer la CREI

Le fait d’accepter que la CREI doit être reformé pour répondre aux standards internationaux est un avis d’échec reconnu au plus haut sommet de l’Etat.
En effet, après Mimi LA CADENCE, c’était au tour du gardien des Institutions falsifiées d’admettre qu’elle n’est pas conforme aux normes internationales et voilà pour clôturer ce « Diafour » collectif que le Ministre de l’injustice vient mettre la dernière touche.
Il est intolérable qu’un Etat soit aussi mal à l’aise comme le sont nos dirigeants devant l’affaire Karim, c’est le cafouillage parce qu’ils sont incapables de défendre l’indéfendable.
Dans leur subconscient ces malintentionnés sont acculés, poursuivis et sont déjà rattrapés par leur propre histoire. Ce complot piloté par les blancs bon teint et mis en œuvre par les blancs de circonstances sera jugé par le Tout Puissant et pour bientôt. Jamais le mensonge ne triomphera sur la vérité et seul la justice divine est éternelle et irréversible attendons de voir car qui vivra verra…
Toutefois devant leur confession, le peuple est en train de veiller au grain car il n’acceptera aucune révision des textes encore moins qu’ils y changent une virgule si ce n’est après avoir libéré tous ceux que la CREI a eu à mettre en taule avec le paiement des dommages et intérêts. Après avoir obtenu ce qu’ils voulaient, avec cette même cours, les sénégalais à l’unanimité comptent la garder jalousement en attendant 2017.
Quand je vois un PR désorienté, qui ne trouve mieux que de dire qu’il ne l’a pas inventé, je suis attristé car s’il choisit d’appliquer les lois de la CREI à un citoyen, cela doit être valable pour tout le monde ou bien on choisit de la reformer avant de l’appliquer. Alors, dès lors que vous choisissez de la mettre en œuvre, VOUS devez assumer vos responsabilités au lieu de rejeter la faute à celui qui l’a créé.
Cela démontre que ce pays est dirigé par un aveugle qui s’accroche à la première perche qu’on lui tend sans chercher ni essayer de peser le pour et le contre. Monsieur le « Prisident », personne ne vous a obligé à réactiver la CREI alors, elle est entièrement la vôtre car nous allons même la rebaptiser en votre nom parce que même avec Abdou Diouf la CREI n’avait pas atteint une telle dimension. Elle vous attendra vous et vos hommes le temps nécessaire et ce n’est qu’après que nous allons bien sûr la rénover et vous serez ainsi la dernière personne en a subir l’injustice.
Depuis la condamnation de Karim, les robots de la CREI avaient pris des vacances méritées pour avoir vendu leur âme au Maitre, piétiné sur la morale et l’éthique de ce noble corps mais en même temps attendre la réaction du peuple pour voir s’il va réclamer la poursuite de la traque.
Dès que des voix ce sont levées pour dire que la traque ne doit pas s’arrêter à Karim, ils ont repris du service et Tahibou Ndiaye est le second agneau a sacrifié mais attendons de voir s’il retournera en Prison parce que ce qui les intéresse c’est de pouvoir citer un autre condamné par la CREI et ainsi avoir des arguments à opposer à ceux qui parleront de justice sélective. Toutefois, le peuple averti sait que la CREI a fini sa mission qui consistait à humilier Wade par l’intermédiaire de son fils.
Pour être cohérence dans leur démarche, cet Etat amateur joue avec la vie, la réputation et l’honneur de digne pères de famille avec comme seul but la conservation du Pouvoir et la vengeance aveugle.
Monsieur le Président, retenez ces maximes :
– On a beau vouloir cacher l’ombre, elle rejaillira toujours à la surface.
– Nul ne peut échapper à son destin.
– Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.
– On ne récolte dans la vie que ce qu’on a semé.
Le peuple ne perd rien dans son attente et le plus grand perdant c’est bien vous.
Sachez que vous avez déséquilibré ce pays en piétinant sur nos valeurs de bases qui font de notre cher Sénégal une seule et unique famille dans laquelle la vengeance n’était pas permis, l’appartenance religieuse et ethnique méconnue de son vocabulaire et le partage une obligation. Ce pays n’a aucune ressource du moins encore exploitée mais s’est toujours distingué pour ses valeurs précitées qui constituent sa sève nourricière et que vous êtes en train de foutre petit à petit dans les annales de l’oubli.
A défaut de ne plus être en mesure de réparer vos erreurs, le PEUPLE vous demande de ne plus toucher au peu qui nous reste en attendant 2017. Pour le moment, MERCI d’avoir compris.
Saa kadior

2 Comments

  1. FELICITATION SA KADJOR OBJECTIF ET PERTINENT LES SENEGALAIS N ACCEPTERONT LE CHANGEMENT D UNE SEULE VIRGULE DE CE MONSTRE QU EST LA CREI TANT QUE CEUX QUI SONT DEJA SACRIFIES NE SONT PAS AMNYSTIES ET DEDOMMAGES.SANS QUOI ON LA LAISSE TELLE QU ELLE EST POUR JUGER SOUS PEU LE PRESIDENT QUI ETAIT SIMPLE LOCATAIRE A LIBERTE VI ET QUI DISPOSE DE VILLAS ET D APPARTEMENTS A WASHINGTON EN EUROPE ET UN PEU PARTOUT AVEC UN PATRIMOINE DE 34 MILLIARDS

  2. si la crei est reforme le future président peut encore le rerefomé c’est tout on revient au départ pour traquée encore jusqu a la fin c’est mon point de vue

Les commentaires sont fermés.