Robert pleure…Son parti n’a rien eu depuis que Macky a gagné : il réclame des poste…

Le Rassemblement pour le socialisme et la démocratie (RSD)/ Takku defaraat Sénégal (TDS), parti membre de la mouvance présidentielle, n’est pas du tout satisfait de son compagnonnage avec le président Macky Sall. C’est en substance ce qui ressort de la déclaration faite, avant-hier, par le président du parti, Robert Sagna lors de la Commission administrative (CA) tenue dans la capitale méridionale du pays. Une rencontre pour faire la situation de la vente des cartes en vue du renouvellement des instances. Concluant les travaux, Robert Sagna, par ailleurs coordonnateur de Benno Bokk Yaakaar dans la région de Ziguinchor, a révélé avoir maintes fois été saisi par les responsables des partis alliés.
« J’ai, à plusieurs reprises été interpellé (…). Les gens ne se reconnaissent pas trop dans ce cadre (…). Mais c’est aussi un problème de dialogue », a souligné l’ancien maire de Ziguinchor. Selon lui, l’Alliance pour la République (APR) a beaucoup de difficultés par rapport aux autres partis membres de la coalition. « Il faut que l’APR soit plus ouvert aux autres formations. Nous devons participer, nous aussi, à la gestion des affaires. Jamais nous n’avons été absents de la gestion du pays. Nous comptons. Il faut que Macky Sall rectifie. C’est la meilleure manière de l’accompagner », a-t-il lancé non sans au préalable rappelé aux militants que le RSD n’a jamais dit qu’il ne présentera pas de candidat à la prochaine Présidentielle. « Le moment venu, nous ferons nos choix en fonction des intérêts du parti », a précisé Robert Sagna. Toutefois, il a reconnu qu’en politique, ce sont des rapports de forces. « Si vous ne pesez pas lourd, vous ne pouvez pas prétendre à la gestion des affaires. Notre parti doit reprendre sa place en Casamance », a-t-il souligné.
Source Enqûete