Révélations sur le meurtrier de Baye Fall…C’est un fou

Ngagne Thiam (photo), l’homme qui avait tué d’un coup de couteau Ndiaga Ndiaye, plus connu sous le nom de Baye Fall, le vendeur de café Touba qui s’établissait près des locaux du groupe Walfadjri est présentement gardé à vue à la police de Dieuppeul. Le présumé meurtrier, un marchand ambulant, vendeur de balais est visible dans sa cellule, habillé d’un short de couleur kaki, d’un sous vêtement de couleur blanche le bras gauche dans un épais bandage, des blessures à la tête et au visage. Blessures résultant de son lynchage par la foule quand il a poignardé Baye Fall lundi. Il présentait un air fatigué, assis à même le sol.
Une source proche de l’enquête nous révèle que Ngagne Thiam n’est pas totalement saint d’esprit. Précisant qu’il peut agir comme un homme normal, mais est victime de troubles mentaux pouvant influer sur son caractère. Il peut avoir des comportements normaux, et des crises qui peuvent influer sur son caractère. D’ailleurs, il suit un traitement psychiatrique à l’hôpital de Thiaroye tous les 45 jours. Notre interlocuteur précise que Ngagne peut être en proie à des crises et prend divers médicaments comme Largatil ou Valium. Le présumé meurtrier n’est pas marié et n’a pas d’enfants, et les blessures qu’il présente sont selon la source des blessures bénignes, en plus d’une luxation du coude gauche.
L’arme, un couteau acheté après la première dispute du samedi, et qui a été utilisé le lundi pour éliminer son protagoniste, a été mise sous scellés. Le certificat médical de la victime Ndiaga Ndiaye, plus connu sous le nom de Baye Fall fait état d’une mort due à des blessures au cœur. Comme le note notre interlocuteur, le cœur a été perforé par un objet tranchant et pointu. Ce qui a occasionné une mort par hémorragie interne et externe. Le présumé meurtrier a visé le cœur avec son couteau, et étant d’une forte corpulence, il a effectué des mouvements de sa main pour amplifier la blessure ce qui a occasionné la perforation du cœur.