Qui est CHEIKH Ibrahima FALL, ce modèle de toute une jeunesse?

La jeunesse sénégalaise en ce mois de Ramadan a choisi son modèle et s’il s’agissait délire la personnalité du mois ce serait irrévocablement cet Homme aux qualités sublimes et non sublimées qui a vu son œuvre de bienfaisance dans le chantier de Dieu déteindre de générations en générations. Il n’y a pas une seule rue de la capitale ou on ne rencontre ses nubiles la foi et le modèle de Mame Cheikh IBRAHIMA FALL en bandoulière proposer des tasses de café et des baguettes de pain aux jeuneurs cela dans une parfaite enthousiasme.
Quel altruisme!
Qu’ALLAH Détenteur de munificence leur gratifier de la grande récompense qu’il a promis aux généreux dans la sourate 2 verset 261 « Ceux qui dépensent leurs biens dans le chemin de Dieu, sont semblables à un grain qui produit sept épis ; et chaque épis contient cent grains. Dieu accorde le double à qui il veut Dieu est présent partout et il sait ».
Il reste que cet Homme disparu depuis 1930, lieutenant de Cheikh Ahmadou Bamba et précurseur de la voie mouride basée sur le travail et la foi est l’un des hommes les plus incompris de son temps, l’interprétation de son dessein très mystique laisse libre court à de fallacieuses interprétations faisant du baye fall un incompris dans la Oumah islamique. Dans l’imagerie populaire ils sont décrits comme des sujets au marges de la société, habillés de haillons multicolores, chevelure débroussaillée ou très longue… du fait de leurs détournements de ce monde qui n’est que leurre comme nous le renseigne le livre de Dieu : « Sachez que la vie d’ici-bas n’est qu’un jeu, frivolité, parure, course à l’orgueil entre vous et rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie: la végétation qu’elle fait naître émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie, ensuite elle devient tels des débris. Et dans l’au-delà un dur châtiment pour les non croyants et aussi pardon et agrément d’ALLAH pour les croyants. Quant à la vie d’ici-bas, elle n’est que jouissance trompeuse. » (Verset 20 de la sourate 57)
Mais le baye Fall prôné par Mame Cheikh Ibrahima est plus que cela, c’est une paix intérieure imperturbable, une foi inébranlable à Cheikh Ahmadou Bamba, une discipline spectaculaire ,un amour du prochain indéfectible et mieux un art de la générosité car comme la bien dit Mame Cheikh IBRAHIMA FALL la générosité n’est pas un sport spectaculaire qu’on se contenterait d’applaudir mais le choix de la personne que nous serons dans nos relations avec d’autres êtres humains , ce qui fait même qu’elle soit une valeur commune à tant de religions. Nous pourrons ainsi à juste titre appréhender sa vision comme une orifice qui vise plus l’assainissement des rapports humains que la mise en orbite du jugement de DIEU car comme le dit si bien les américains « Only god can judge us ».
Il est toutefois vrai que le modèle de Mame Cheikh Ibra à cheval entre le spirituel et le temporel ne serait se contenir sur des lignes émanant d’un esprit primitif de notre trempe mais nous invitons toute cette jeunesse en convoitise de repères et en quête de bagages pour compétir dans ce monde du donner et du recevoir de se réattribuer le leg o combien merveilleux de ce chevalier de la foi qui a laissé à l’observateur neutre des repères et des bornes qui malaxaient avec les nouvelles idées de ce monde moderne donneront une terminaison heureuse à ce Sénégal qui en a tant besoin.
Ceci dit n’oublions surtout pas qu’il était patriote infrangible car ayant participé à tous les combats de la marche vers l’indépendance a titre illustratif un envoi de centaines de personnes dont de ses fils ont permis au SENEGAL de compléter les tirailleurs sénégalais a la veille de la Guerre Mondiale. Enfin que dire de ce beau maxime lègué à la jeunesse qui doit être régi en doctrine : « Gouné dafay newii beugue beugue te nango liguey ». Un jeune se doit de beaucoup travailler et de d’amoindrir ses tentations. Cultivons son prototype dans la discipline et la foi pour faire taire toutes ses calomnies à son égard.
Le Chemin qui mène vers son Salut est périlleux certes mais possible. Qu’Allah nous guider par la grâce de son Prophète psl Barkep Serigne Touba
Mohamadou Manel FALL
bichriconsultant@gmail.com
Chercheur Mouride
Petit fils de Mame Cheikh Ibrahima FALL
Montréal Québec