Pris avec des faux billets ou « Thiothio », il accuse la Poste…

En plus d’être poursuivi pour infraction à la législation sur le séjour des étrangers au Sénégal, Paulino Jose Eto va également devoir s’expliquer sur les faux billets de banque trouvés sur lui. Des faux billets dont il impute la paternité à la Poste, au motif que c’est au niveau de la Poste de Médina qu’il a retiré l’argent qui lui a été envoyé du pays par sa sœur. En effet, c’est en voulant se faire de la monnaie dans une boutique Low Price que le mis en cause a été interpellé, le 15 septembre dernier. Vers les coups de 23h, il s’est présenté à la caisse avec un billet de 10 000 francs, pour acheter un bonbon de 400 francs.
Naturellement, le caissier lui a dit qu’il n’avait pas la monnaie. Malgré tout, il a insisté en lui demandant deux cartes de 1 000 francs. En réalité, c’est lorsqu’il a insisté que ce dernier a vérifié le billet qui s’est révélé être un faux. Informé, l’Equato-guinéen a sorti un autre billet qui s’est également révélé être faux. C’est donc sur instruction du conseiller juridique de Low Price, qui était sur place, que le caissier a conduit le faussaire à la police. Sur place, il a accusé la Poste de lui avoir filé les faux billets. Ce qui ne l’a pas empêché d’être déféré au parquet.