Pourquoi Lamine Diack a balancé son fils Massata ? Il Disculpe son autre fils Khalil…

Dans les auditions de Lamine Diack, seul le nom de Massata est appru. ce qui supposerait sans doute que l’autre fils, Khalil Diack cité dans les premiers élements de  l’enquête soit innocent. Et beaucoup s’étonnent que Lamine Diack ait « parlé » lors de son face-à-face avec les policiers, mais en vérité le vieux n’avait pas trop le choix. Selon des sources autorisées proches de la l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales (Ocliff), les enquêteurs ont pu remonter jusqu’au compte bancaire où les sommes versées par les Russes ont transité.
Ce compte, ouvert au nom de Black Tidings a connu des mouvements à hauteur de 1,1 million de dollars (664 millions FCfa). Black Tidings, comme on le savait, appartient à Papa Massata Diack. L’Ocliff a pu établir que ces fonds n’avaient aucun lien direct avec Black Tidings qui, durant toute son activité, n’a jamais gagné ou réalisé le moindre marché.
D’ailleurs, lorsque le scandale a éclaté, la société Black Tidings a été purement et simplement liquidée par Massata Diack qui semble être l’élément clé de toute cette affaire. Libération a appris que le juge, sur demande du parquet financier, a lancé un mandat de recherche visant Massata Diack. C’est sans doute pour éviter une mauvaise surprise que le fils de Lamine Diack n’a pas effectué le déplacement à Londres où il devait être entendu hier par la commission d’éthique de l’Iaaf.