Pour éviter d’avoir pire que Macky Sall en 2017 ou 2019

Despotisme
« Le prétexte ordinaire de ceux qui font le malheur des autres est qu’ils veulent leur bien. » Vauvenargues
Laissons passer les nuages et préparons les beaux jours, au pays des aveugles le borgne est roi.
Pour éviter d’avoir pire que monsieur Sall en 2017 ou 2019, la sagesse nous demande de préparer 2022 dès maintenant pour enfin espérer trouver une solution de qualité pour sortir notre pays du gouffre.
A ce jour tous ceux qui lorgnent vers le palais sont des tocards. Regardez dans la soi-disant opposition, ils sont tous pires que mesieur sall ou égaux à lui.
La sagesse nous dit de s’abstenir pour ne pas risquer d’avoir un plus malade que notre bien aimé à sa place.
En 2022, cela fera 62 ans de gestion scabreuse. Cela doit nous obliger à changer notre fusil d’épaule. Confirmons l’essai en prenant comme gabarit les conclusions des assises nationales pour réaliser un vrai programme comme le souhaitait le peuple sénégalais.
Faisons en sorte que notre cher pays retrouve tout son éclat et surtout sa dignité. Notre pays a atteint les limites de l’irresponsabilité et 2022 est à notre porte.
Ce ne sont pas les hommes qui mènent la révolution, c’est la révolution qui les emploie.
Trois choses pour réussir :
• La vision c’est le savoir,
• Vouloir c’est pouvoir,
• Oser c’est avoir.

Pour aller de l’avant battons-nous pour l’union. L’individualisme nous empêche d’avancer. Ce qui nous unit est largement supérieur à nos divergences.
L’ignorance bloque l’émancipation de notre société.
L’ignorance est toujours prête à s’admirer, mais on ne saurait faire d’une buse un épervier. Nos dictateurs profitent de notre ignorance pour durer. L’ignorance fait beaucoup de mal, celui qui ne sait rien ne doute de rien.
Nous sénégalais rescapés de l’extérieur pouvons changer la donne. Notre devoir est de venir en aide à nos parents pris en otage par des faquins de politiciens véreux. Nous devons accomplir notre mission en libérant les nôtres restés au pays. La morale est dans les faits pas dans les sentiments. Se glorifier de nos grands-pères Mawdo, Bamba, Lat et j’en passe et laisser notre peuple sans défense se faire abuser est indigne d’un patriote. Se glorifier de ses ancêtres c’est chercher dans les racines des fruits que l’on devrait trouver dans les branches.
Rappelons-nous du « Wade dégage ». On a dégagé Wade et récolté pire que lui.
« Macky dégage », mais une fois dégagé nous risquons d’en avoir un autre plus désastreux que lui.
C’est à nous de nous préparer en amont avec un programme digne d’une république pour rassembler la majorité des sénégalais.
Pour le mettre en oeuvre : plus jamais de chef d’état roi qui décide de tout, qui fait et défait sans arbitre ni contrôle. Notre premier devoir est de rétablir une justice !
Rien ne sert de courir il faut partir à point.
Commençons la marche vers une victoire propre et sans bavure pour 2022 dès maintenant. Ceux qui courent ne cherchent qu’à gaver. La sagesse est le commencement du beau.
Chères et chers compatriotes, de grâce, faisons passer l’intérêt de notre peuple avant le nôtre.
Vive le peuple sénégalais !
Nous vaincrons !
Bamba Gueye Lindor