Popenguine : plus de 500 kg de denrées avariées ou périmées saisies

Plus de 500 kg de denrées impropres à la consommation ont été saisies en 3 jours par la brigade en charge de l’hygiène au pèlerinage marial de Popenguine, dont la cérémonie officielle se tiendra lundi dans cette cité religieuse du département de Mbour (ouest), a annoncé son chef, le lieutenant Masse Sène (photo).
« Plus de 500 kg de denrées alimentaires inconsommables constituées de bouteilles de boisson, de boites de lait, de biscuits et autres denrées ont été saisies par le service d’hygiène. Ces aliments étaient avariés ou périmés », a-t-il dit dans un entretien avec l’envoyé spéciale de l’agence sénégalaise de presse.

« Nous n’aurons pas de pitié et on va sévèrement sévir contre les éléments qui ne font que polluer le pèlerinage par n’importe quel mauvais comportement. C’est inadmissible de voir des gens trier ou ramasser des denrées alimentaires impropres à la consommation » pour les écouler en profitant de cet événement religieux.

Le chef de mission en charge de l’hygiène au pèlerinage marial de Popenguine a par ailleurs salué le travail de la brigade locale qui avait déjà entamé une précampagne de sensibilisation sur les comportements requis en matière d’hygiène, de concert avec les relais communautaires.

L’équipe de la mission en charge de l’hygiène est arrivée à Popenguine le 18 mai, a rappelé son chef, précisant que plusieurs actions ont été depuis entreprises dans ce domaine.

« Nous avons aussitôt commencé, dès notre arrivée, à la désinfection et la désinsectisation des lieux d’hébergement », a-t-il indiqué, ajoutant que l’équipe chargée de la potabilisation de l’eau a permis d’atteindre « un taux de chlore parfait ».

« Une équipe pour la potabilisation de l’eau est ici avec nous, des prélèvements ont été effectués sur toute la zone concernée. Au début, on a eu un taux de chlore un peu bas mais avec des raccordements pour augmenter la pression, la chloration est devenue meilleure, avec un taux de chlore parfait de 0,4 », a-t-il souligné.

« Pour une bonne évacuation des effluents et déchets, plus d’une vingtaine de camions procèdent au vidange des fosses septiques. Le dépotage a été fait correctement dans un lieu indiqué », a par ailleurs renseigné Masse Sène, soutenant qu’après dépotage, la désinfection des lieux a été fait dans le souci de respecter les normes de l’environnement.

Le lieutenant Sène a enfin dit qu’un dispositif de veille avait été mis sur pied avec le district sanitaire de Popenguine, dans le cadre duquel des consultations gratuites sont offertes à travers les Postes médicaux avancés (PMA).