Pôles urbains de Diamniadio : 35 millions pour avoir un logement…Un prêt sans apport de la BHS

Le lancement du Pack 35 de la Banque de l’habitat du Sénégal (BHS) va sans nul doute marquer un grand tournant dans le développement des Pôles urbains, a déclaré vendredi à Dakar M. Seydou Sy Sall Délégué général aux pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose.
«Le Pack 35 va permettre d’accélérer l’investissement des développeurs», a ajouté M. Sall. A ses yeux, en mettant en place un pack innovant de 35 millions de FCFA sans apport personnel avec un taux exceptionnel de 6% pour une durée pouvant aller jusqu’à 25 ans, la BHS fait renaître l’espoir auprès de bien nombre de ménages. Pour cela, le Délégué général aux pôles urbains de Diamniadio avance raisons
«Premièrement, la BHS permet ainsi à beaucoup de sénégalais d’accéder facilement à un logement de qualité dans une nouvelle ville bien aménagée et équipée dans des conditions très souples ». La deuxièmement raison, selon lui, est qu’elle donne l’occasion aux développeurs de rentabiliser les investissements déjà en place.
«Troisièmement elle offre aux potentiels investisseurs l’opportunité de s’engager avec l’assurance d’un retour rapide de leur investissement», souligne M. Sall. Il a par ailleurs saluer le mode de financement innovant du pack 35 ainsi que l’accompagnement de la BHS qui a été «l’une des premières banque à s’engager à côté de la DGPU, des développeurs, des promoteurs et autres investisseurs pour accompagner l’émergence de la nouvelle ville de Diamniadio ».
«Le Pack est un produit qui facilite à tout Sénégalais l’acquisition de logement de moins de 35 millions FCFA sans apport personnel au taux exceptionnel de 6%», a affirmé M. Bocar Sy Directeur général de la BHS. Selon lui, la durée du prêt peut aller jusqu’à 25 ans.
«La chambre des notaires du Sénégal a décidé d’accorder un forfait de 150.000 FCFA à titre d’honoraires pour les actes de vente des logements», a ajouté M. Sy.
Selon lui, le pack cible prioritairement les fonctionnaires, les sortants des écoles de formation et les corps émergents. «Le dispositif sera complété par l’accord en préparation entre la BHS et le Fonds de garantie des investissements prioritaires(FONGIP) destiné à soutenir les Sénégalais à revenus irréguliers et faibles», révèle encore M. Sy.
Concernant les développeurs et promoteurs des pôles urbains, le Directeur général de la BHS a affirmé que son établissement a décidé de les accompagner. Il a annoncé des financements mobilisés à ce jour de 10 milliards FCFA et un portefeuille de projets à l’étude de 30 milliards FCFA.
El Hadj Diakhaté (Le Journal de l’économie)