Pluies à Matam : un immeuble s’effondre et fait un mort

Les pluies qui se sont abattues dans la nuit de mardi 14 à mercredi 15 juillet dans la région de Matam, ont fait des dégâts matériels importants avec une perte en vie humaine enregistrée au niveau du village de Goumal dans le département de Kanel.

Les dernières pluies qui se sont abattues dans la région ont été à l’origine de dégâts matériels très importants dans les localités de Daïba et Goumal appartenant toutes deux au département de Kanel. Au niveau du village de Goumal, situé dans le «ndaande mayo», la furie des eaux a été telle que plusieurs concessions se sont retrouvées inondées. Notamment, la maison en banco d’un maître coranique dont l’écroulement a occasionné plusieurs blessés et la mort d’un jeune talibé.

A Daïba, cet autre village affecté, qui se trouve au niveau du «diéri», ce sont surtout les eaux de ruissellement venant des collines qui ont engendré des désastres. Tout comme la diguette de protection de la localité, le pont qui se trouve sur la route nationale en partance vers Bakel a aussi cédé devant la furie des eaux. Une situation qui a fortement impacté sur la circulation au niveau de l’axe routier Ourossogui-Bakel qui s’est révélé impraticable. Au niveau du village, où près de 25 concessions ont été fortement inondées, les habitants ont perdu beaucoup de biens.

Le gouverneur de région, Oumar Mamadou Baldé, qui s’est déplacé sur les lieux, à côté des populations, aux premières heures de la matinée, évaluera la situation avec les services techniques pour y apporter les solutions requises. Sur ce, un Comité régional mis sur pied s’active depuis à recenser les populations victimes de l’intempérie… Une bretelle construite en dernier lieu, avec l’assistance de la Société des mines de Matam et le Prodam, a permis la reprise de la circulation au niveau de l’axe. Du provisoire, en attendant des travaux d’appoint.