Le procureur refuse les permis de visite pour le Président Hissein Habre

Obtenir un permis de visite pour voir le Président Habre relève d’un véritable parcours du combattant. Tout d’abord, c’est le greffe qui reçoit votre demande, une fois la fiche remplit, elle est présentée au bureau du Procureur Mbacke Fall qui la signe.
Cela c’est la théorie, en pratique, c’est autre chose. Déjà, premier écueil, le greffier n’est pratiquement jamais là, vous avez beau faire la navette à différentes heures dans la journée et ce plusieurs fois dans la semaine, il n’est jamais là.
Si vous posez la question de savoir quand est ce qu’on peut l’avoir, les vigiles vous répondent : »On n’en sait rien, il vient quand il veut « peut-on avoir les coordonnées du greffier pour savoir quels sont ces jours de travail ? De nouveau, un kniet catégorique.
Et vogue la galère, vous demandez une permission à votre patron pour aller chercher
un permis, vous revenez toujours bredouille, vous attendez à la descente pour y aller, ils ne sont plus là, partis depuis belle lurette.
C’est cet enfer que vivent au quotidien toutes les personnes qui sollicitent un permis de visite pour voir le Président Hissein Habré, le Procureur Mbacke Fall et son équipe ainsi que le greffe, font ce qui leur plaît. Tout est mis en œuvre pour contrarier les personnes.
Un même climat d’hostilité et de tracasseries multiples jalonnent les démarches de toute personne venu solliciter un permis de visite dans ce soit disant tribunal. De nombreuses personnes dans cette salle ont vécu ce calvaire.
Les humeurs du cabinet du Procureur, l’identité de la personne, ce que les membres du cabinet pensent de cette personne sont autant de faits qui vont contribuer à prolonger votre calvaire, à multiplier vos va et vient incessants et finir par vous décourager totalement de revenir à nouveau. N’est-ce pas au fond ce que recherchent les membres du cabinet du Procureur Mbacke Fall ?

Mediafrik