Paul Badji devient observateur de la CEDEAO à Conakry

Même si son succès a été éclatant lors de la dernière Assemblée générale de l’Onu, une certaine discrimination est notée dans la nomination des diplomates sénégalais. En effet, le Sénégal, qui a la fâcheuse tendance d’envoyer ses diplomates chevronnés à la retraite une fois la soixantaine dépassée, trouve un malin plaisir à choisir des généraux et autres fonctionnaires à la retraire comme représentants. Le dernier cas qui suscite curiosité, c’est Paul Badji. Mis au placard et remplacé par Bassirou Sène, l’expérimenté diplomate a été dernièrement aperçu à Conakry où il était membre de la mission d’observation de la Cedeao. Un véritable gâchis que l’organisation sous-régionale a sans doute déceler.