Pape Massata Diack devan le doyen des juges

Du nouveau dans l’affaire dite de la corruption de l’Iaaf, pendante devant la justice sénégalaise et qui «incrimine» Pape Massata Diack, consultant marketing de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (Iaaf). Diack-fils, sous le coup des faits de corruption passive et active, tentative d’extorsion de fonds…, dans le scandale polluant le monde de l’athlétisme, sera entendu aujourd’hui par le doyen des juges, Samba Sall.

L’affaire de la corruption qui a éclaboussé l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (Iaaf), pendante devant les juridictions sénégalaises, semble bien loin de son épilogue. Après avoir défrayé la chronique au Sénégal, notamment à la faveur de plusieurs étapes de cette procédure, le dossier refait surface, avec la convocation du consultant marketing de l’Iaaf, Pape Massata Diack qui sera entendu aujourd’hui par le doyen des juges, Samba Sall.

Un nouvel épisode qui sanctionne un processus parti de l’acte du Procureur Serigne Bassirou Guèye qui s’était autosaisi dans cette affaire. Par la suite, le dossier a été confié à la Sûreté urbaine de Dakar, saisie d’un soit-transmis aux fins d’enquête. Le fils de l’ancien président de l’Iaaf est invité à déférer à une convocation des hommes du commissaire Dramé. Au terme de leur enquête, les limiers de la Su libèrent leur hôte, à charge pour lui de répondre à toute réquisition ultérieure de la justice. Dans le même ordre, ils ont transmis le dossier à qui de droit, en l’occurrence le procureur de la République. Le maître des poursuites qui est d’avis, après appréciation du dossier produit par les limiers, qu’il y a matière à investiguer, a saisi le doyen des juges, Samba Sall, d’un réquisitoire introductif de la procédure. Après appréciation, le doyen des juges décidera de la suite à donner à l’affaire. Fort de ses prérogatives, il lui sera loisible de lui appliquer le bénéficie d’une liberté provisoire, le mettre en liberté provisoire assortie d’un contrôle judiciaire, le libérer tout simplement ou l’inculper, le placer sous mandat de dépôt et décider de l’ouverture d’une information.

C’est dans cette optique, notent nos sources, que le doyen des juges a saisi les limiers de la Sûreté urbaine aux fins de servir à Pape Massata Diack, une convocation. La requête a été remise, vendredi dernier, à Diack-fils, à charge pour lui de déférer ce mardi, devant le doyen des juges, pour son audition.