Pape Cheikh Diallo au tribunal…Et il n’est pas seul

Après plusieurs renvois, l’affaire en diffamation opposant l’Association des élèves et étudiants bediks de Dakar (AEEBD) à Pape Cheikh Diallo et Bessel Basse revient à nouveau à la barre du tribunal correctionnel de Dakar. Le dossier doit être plaidé aujourd’hui. L’affaire avait été évoquée une première fois, mais les avocats des deux animateurs de la TFM avait soulevé des exceptions de nullité. Ils avaient soutenu que les faits jugés diffamatoires n’avaient pas été spécifiés dans la citation et que l’association n’avait pas qualité à ester en justice. Bessel Basse et Pape Cheikh Diallo sont poursuivis à cause de la diffusion d’un reportage sur la communauté Bedik, dans l’émission matinale de la TFM « Yeewu leen ». Une communauté forte d’environ 3 000 âmes, vivant dans le village d’Iwol situé dans les montagnes de Kédougou. D’après la citation, après la diffusion du reportage, les deux animateurs se sont laissé aller à des commentaires jugés désobligeants. Selon toujours la citation, Bessel Basse a déclaré à la télévision que pour qu’une femme bedik puisse se marier, elle doit impérativement avoir cinq enfants. A Pape Cheikh Diallo, il lui est reproché d’avoir dit sur le même plateau : « C’est une bonne chose. Si vous ne me voyez plus, sachez que je suis parti chez les Bediks. »