Oumou Wane écrit à son « Pater » Me Wade…Un ami de son père

Le week-end dernier, dimanche 29 mai exactement, nous aurions dû fêter comme il se doit l’anniversaire de Maître Abdoulaye Wade, 2 fois Président de la République du Sénégal !

Dignement dis-je, car c’est sans réserve qu’il s’est donné une vie entière à son pays !
Pater, je vous ai toujours appelé ainsi, cela sonne encore plus fort que père et s’apparente davantage à patriarche, qui signifie pour les plus jeunes, assistance, empathie et force ! Cela les rassure car ils ont besoin de point d’appui !

Cher Maître Wade, en raison de vos profondes relations d’amitié liées avec mon père, vous deux partagiez la même chambre au lycée William Ponty de Sébikotane, j’ai eu la chance de vous connaître et d’apprécier vos qualités humaines et intellectuelles. À l’occasion de votre 90ème anniversaire, je me permets donc de vous redire toute mon affection, ma considération et surtout tout le respect que je porte à votre action pour le pays.

Le jour de votre anniversaire, le monde entier assistait à la célébration du centenaire de la bataille de Verdun, j’ai aussi une pensée émue pour votre père et votre oncle qui ont servi dans le bataillon des tirailleurs sénégalais durant les combats de la Première Guerre mondiale en France.

Le 28 mai a été décrété, « Journée nationale du dialogue » dans notre pays, qui a certes un grand besoin d’apaisement.

Pour ma part, le 29 mai restera une journée des braves où j’aurai toujours une pensée sincère et respectueuse pour ce père aux épaules assez larges pour
que chacun de ses enfants naturels et adoptifs puissent venir s’abriter.

Votre fille de cœur

Oumou Wane