Oui, Cheikh Kanté est bien l’homme de l’Année 2015…

REWMI n’a absolument pas tort de classer M. CHEIKH KANTE à la première place des soi-disant personnalités du pays, en 2015. Voici un homme, Cheikh KANTE, qui dirige une des sociétés les plus stratégiques de notre pays, et qui ne fait les choux gras de la presse que dans les pages people ou pire, la rubrique des invectives et disputes avec les représentants lucides du peuple, à l’Assemblée nationale.
CHEIKH KANTE est l’homme le plus liquide du régime mackyen qui dégaine plus vite que son ombre. Personne ne lui connait de fortune personnelle, mais il offre des millions en veux-tu en voilà.
MACKY doit-il se rendre dans un bled meurtri par la déche nationale, M. KANTE l’y précède avec ses millions. C’est lui qui finance les mobilisations mackyennes, réconcilie les tendances apéristes à coups de millions, sans coup férir.
Après avoir placé « sa » société au cœur d’une des plus grandes controverses nationales, il continue de défier la représentation nationale, appuyé en cela par le fantasque fou MOUSTAPHA DIAKHATE, en refusant radicalement qu’une commission parlementaire vienne se rendre compte de visu des problèmes soulevés par les dizaines de prestataires expulsés du port, avec l’envoi au chômage de centaines de pères de famille en conséquence.
M. ALIOUNE FALL de l’ex journal Le Devoir qui a décidément oublié le sien produit-il un torchon sur l’épopée Macky maremique, M. KANTE s’empresse de mobiliser une cinquantaine de millions pour aller lancer le navet jusqu’à Paname !
Aujourd’hui l’endettement structurel du port menace même sa survie, mais M. KANTE n’en a cure. C’est vrai : tout ce qu’il fait plait à MACKY et ravit MAREME.
De tout l’entourage de ce couple infernal, c’est lui qui ravit la vedette à tout le monde, en termes de capacités de mobilisation financière et de rapidité de dilapidation de nos pauvres millions dévaluées.
Ce rapport ostentatoire avec l’argent ne dérange aucune personne dans ce pays. C’est cela qui est grave : car, demain, quand nous découvrirons l’étendue des dégâts qu’il aura causés à un de nos fleurons économiques, il sera bien trop tard.
Les laudateurs et autres saltimbanques qui le célèbrent et qu’il rétribue grassement ne le lâchent pas d’une semelle ; ils sont ses premiers défenseurs. Ils vivent tous de ses subsides. Et l’homme semble disposer d’une ressource financière inépuisable.
Un journal a parlé dernièrement d’un directeur général qui a été surpris en fâcheuse posture dans son bureau, avec une star de la musique locale. CHEIKH KANTE s’était senti si morveux qu’il s’était bruyamment mouché à l’époque, en servant une citation directe à un site de la place. Le ridicule ne tue plus sous nos cieux !
On ne peut que se demander à quoi servent les organes de contrôle dans notre pays : où est l’OFNAC ? Et l’IGE ? Et l’échaudée Cour des comptes ?
Sur ce point, M. KANTE fait mieux que MOUSTAPHA DIOP, celui qui devrait surement occuper la deuxième place de ce classement. Celui là a quand même reçu une mission de la Cour des Comptes avant de les envoyer paitre sans coup férir, et sans que cela fasse ciller MACKY ; c’est vrai sans doute que ce monsieur est l’un des argentiers fous de son régime ; et demain est bien loin ; surtout que c’est lui tout seul qui sera convoqué à la table de la reddition des comptes. Ou du moins c’est ce que MACKY pense, lui qui a lâché son terrain de Yoff dès que le scandale TAHIBOU NDIAYE a pris de l’ampleur. Gageons que MAREME lâchera aussi sa villa à deux cent millions avant la fin de leur mandat…
M. KANTE fait mieux que MBAYE THIAM qui continue de faire un pied de nez à une décision de la Cour suprême avec l’appui de MACKY et la bénédiction de notre auguste Assemblée nationale. Lui aussi a quand même fait l’objet d’un jugement.
C’est que M. KANTE est décidément grand. Il est si grand d’ailleurs que quand il se dispute avec des clowns de la trempe de CISSE LO, c’est le Khalif général des Mourides himself qui le réconcilie avec ses détracteurs du moment !
Qu’est ce qui peut bien rester à ce grand CHEIKH, sinon le titre de l’home de l’année ? Il vient de l’obtenir de haute lutte, en attendant le titre de l’homme du régime mackyen, à l’heure de la reddition des comptes !

Cissé Kane NDAO
Président de l’A.DE.R