Le président Muhammadu Buhari a démis de ses fonctions le responsable de la sécurité au Nigeria, Abdulrahman Mani, rapporte dimanche le journal ‘This Day’’.

Selon le journal, le limogeage de Mani survient sur fond de bras de fer présumé avec son aide-de-camp (ADC) le lieutenant-colonel, Muhammed Abubakar Lawal.

Aucune raison n’a été avancée au sujet de la révocation de Mani, même si certains analystes en matière de sécurité déclarent qu’elle pourrait être liée à la récente recrudescence des attaques par Boko Haram, dont la dernière a fait quelques 40 morts dans différents villages du nord-est du pays.

Selon un de ces analystes, le nouveau gouvernement du Buhari est déterminé à maintenir la dynamique de victoires remportées contre les insurgés, avec le soutien militaire des pays voisins, le Cameroun, le Tchad et le Niger.

Ces trois pays ont également subi la furie des insurgés qui y ont lancé de nombreuses attaques, entraînant la mise sur pied d’une force multinationale pour faire face à cette l’insurrection transfrontalière dont l’objectif déclaré est la création d’un Califat islamique dans la zone.

PARTAGER