Nicolas Canteloup choque avec ses blagues sur le viol de Théo

Son producteur s’est ensuite excusé, regrettant un sketch « pas drôle et vulgaire ».

Jeudi dernier, les médias évoquaient l’histoire de Théo, un jeune homme de 22 ans, agressé par des policiers à Aulnay-sous-Bois. Après avoir été insultée et frappée, la victime dit également avoir été violée par un des policiers. « Il prend sa matraque et il me l’a enfon­cée dans les fesses, volon­tai­re­ment », expliquait-il.

Les médecins constateront par la suite que Théo souffre d’une déchirure de l’anus sur 10 centimètres. L’histoire de ce jeune homme avait bien évidemment provoqué beaucoup d’émotions. Mais Nicolas Canteloup a tenté de rire de cette histoire. Ce qui n’a pas plu aux auditeurs.

Il s’excuse
Invité ce mercredi sur Europe 1, le comédien a pris la voix de François Hollande pour évoquer cette agression. « Amis gays, ce n’est pas la peine non plus de cher­cher un deux pièces dans Aulnay centre, la police ne recom­men­cera plus », a-t-il lâché. « Pour Théo, j’ai rendu possible le mariage gay. Après l’épi­sode de la matraque, après réflexion, s’il se découvre des senti­ments pour le poli­cier qui lui a intro­duit la matraque, ils pour­ront grâce à moi s’épou­ser ».

Un humour qui n’est pas très bien passé. La Société des Rédacteurs d’Europe 1 a d’ailleurs tenu à réagir sur Twitter: « La SDR d’Eu­rope 1 tient à faire part de son indi­gna­tion après la chro­nique de Nico­las Cante­loup ce matin. Malaise réel au sein de la rédac­tion ».

Et face aux nombreuses réactions négatives, Jean-Marc Dumon­tet, le produc­teur de Nico­las Cante­loup, a lui aussi tenu à s’excuser. « C’était un très gros déra­page ce matin, évidem­ment invo­lon­taire », a-t-il écrit dans un commu­niqué. « Très mauvaise inspi­ra­tion qui ne nous ressemble pas. On pensait que c’était trash, c’était juste pas drôle et vulgaire. Très sincèment désolé ».

7sur7.be

Partager

Laisser un commentaire