Ngor-Ouakam : le coordonnateur du forum social appelle la Communauté Lébou et l’Etat au dialogue

Le coordonnateur du forum social, appelle la Communauté Lebou et l’Etat à la table des négociations. C’est suite aux affrontements de vendredi dernier. Mignane Diouf estime qu’une situation regrettable peut belle et bien se produire si les deux parties refusent de se parler.
« Il faut un débat sérieux. Que la communauté Lébou s’organise et discute pour voir historiquement à qui appartiennent ces terres. Mais aussi administrativement dans la loi du domaine national, que sont devenues ces terres et quel équilibre doit être possible pour voir ce que l’Etat du Sénégal aurait du gérer dans la transparence du droit publique. Aussi, dans le droit traditionnel Lébou ou Sérère, revient de fait à des familles, à des communautés et quel mécanisme de dédommagement pouvait être possible au cas où l’Etat tirait sur ces terres qui appartiennent aux Lébous, ou à telle communauté. Ce qui est dangereux, c’est de penser qu’il va être possible de s’emparer de ces terres individuellement, ou industriellement. Parce que de l’argent est proposé sans s’en référer à certaines dispositions ou à certaines valeurs traditionnelles et administratives, mais aussi se référer à la loi », déclare Mignane Diouf qui, a lancé un appel pour que des discussions soient réellement conduites entre la communauté Lébou, l’Etat du Sénégal et tous les partenaires pour cerner la vérité dans cette situation.