Ndiaga Ndour pourquoi nous avons fait appel à Viviane et Balla

Depuis 3 semaines, c’est le noir complet ! Pourquoi la série «Wiri-Wiri» qui crevait l’écran, a subitement disparu ? Une question qui vaut son pesant d’or. Le directeur de la Tfm (Télé futurs médias) qui revêt ici sa casquette de producteur, tente d’y apporter des réponses. Histoire d’éclairer la lanterne des inconditionnels de la bande à Jojo, Soumboulou et Cheikhouna…

 C’est la série qui crève incontestablement l’écran en ce moment… Les Sénégalais en sont férus et ne peuvent plus se passer de ses scènes à la fois bourrées d’enseignements et cocasses. Menés de main de maître par la troupe «Soleil Levant» de Thiès, «Wiri-wiri» est le rendez-vous du petit écran, à ne manquer sous aucun prétexte les lundis et vendredis. Seulement, depuis quelques semaines, le public a été brutalement sevré par la bande à Jojo et Cheikhouna. Après l’arrestation de la belle Soumboulou, plus rien. C’est sur cette triste note que les pendules sont restées suspendues. Les téléspectateurs qui sont restés sur leur faim, retiennent encore leur souffle et attendent de connaître le sort qui a été réservé à la douce moitié de Cheikh Ndiaye alias Jojo. Comme on peut s’en apercevoir sur les réseaux sociaux, les inconditionnels ont vite fait de s’emballer et de crier leur désolation sur la toile.

Un nouvel épisode ce lundi

 Toutefois, il semble qu’ils seront bientôt édifiés sur la suite des événements. A en croire le producteur de la série et non moins directeur de la Tfm (Télé futurs médias), Ndiaga Ndour, dès ce lundi, un nouvel épisode sera diffusé pour leur plus grand bonheur. En attendant, aujourd’hui, ils pourront suivre la rediffusion du dernier épisode. Évoquant les raisons de cette brève rupture, M. Ndour affirme qu’il ne s’agit, ni plus ni moins, que d’une pause. «Les acteurs étaient un peu fatigués et avaient besoin de souffler un peu. Le temps pour eux de se refaire une petite santé, nous en avons profité pour réajuster quelques petits détails. Maintenant, nous allons pouvoir reprendre les tournages dès la semaine prochaine», assure-t-il. Donc, ceux qui évoquaient un problème de timing ou un quiproquo entre la Tfm et les acteurs, le producteur a également tenu à remettre les pendules à l’heure. «Il n’y a aucun soucis, aussi bien du côté de la Tfm que des comédiens. Il nous fallait juste un petit stand by pour mieux revenir.» Et le moins que l’on puisse dire, c’est que «Wiri-wiri» reviendra en force. Pas moins de 100 épisodes seront diffusés régulièrement sur la Tfm aux jours et heures habituels et sans interruption. Des intrigues à couper le souffle, des répliques sur mesure, des scènes invraisemblables, voilà en somme ce qui attend les inconditionnels de la série.

«Wiri-wiri», une dynastie sans fin

L’autre nouvelle qui ravira sans doute le public, c’est la longévité de la série. «Elle ne connaîtra jamais d’épilogue. Elle sera, en quelque sorte, comme ‘’Dynastie’’», explique Ndiaga Ndour qui promet de tout mettre en œuvre pour garder intact l’engouement des Sénégalais pour «Wiri-wiri». Ainsi donc, les générations futures pourront grandir avec cette série aux réalités bien de chez nous. Les rideaux sont loin d’être baissés. Quid du casting ? L’entrée très remarquée de la chanteuse Viviane Chidid et du lutteur Balla Gaye 2 dans le téléfilm a beaucoup fait jaser certains. Ils sont nombreux à penser que Sanekh et compagnie suffisent à eux seuls à entretenir le culte de la série. Cependant, selon Ndiaga Ndour, «c’est pour apporter du sang neuf que nous avons fait appel à Viviane et Balla. La série est ouverte à tout le monde. Du moment que ces stars jouent leurs rôles à la perfection, ils auront toujours leur place parmi les acteurs»… Clap de fin !