Ndèye Khady Diop, l’ex ministre de Wade et bras droit de Baldé, attaque violemment Macky…

Revoilà Ndèye Khady Diop, l’ancienne ministre libérale reconvertie en centriste. Et elle revient sur le terrain politique pour s’attaquer à Macky sall…
En meeting dans la commune de Mbao, un de ses fiefs, Ndèye Khady Diop, ancien ministre de la Famille, des Groupements féminins et de la Protection de l’enfance du dernier gouvernement libéral n’a pas été du tout tendre avec le président de la République, Macky Sall. Selon elle, depuis l’arrivée de ce dernier à la tête du pays, plus rien ne marche.
Devenue centriste au lendemain de la présidentielle de 2012, Ndèye Khady Diop se bat depuis lors pour la massification de l’Union centriste du Sénégal (Ucs). En meeting dans son quartier à Mbao, l’ancien ministre d’État dénonce la situation difficile que vivent les Sénégalais depuis l’arrivée de Macky Sall. « Tout est devenu cher dans ce pays après le départ du président Abdoulaye Wade. Avec le président Macky Sall, la situation est devenue chaotique, les gens ne savent plus où donner de la tête », peste-t-elle devant ses partisans. Pour ce « lieutenant » d’Abdoulaye Baldé, l’espoir est permis si toutefois les Sénégalais accordaient leurs voix à son mentor. « C’est la raison pour laquelle, à l’Union centriste du Sénégal (Ucs), nous nous sommes dit qu’il est temps de nous lever pour faire du porte-à-porte à la rencontre des hommes, femmes et jeunes afin de les sensibiliser sur le fait que le pays peut changer si toutefois ils votaient pour le président Abdoulaye Baldé à la prochaine présidentielle », clame-t-elle. Ses sorties dans la presse sont très rares mais elle continue à lutter de toutes ses forces pour le départ du président Macky Sall et son équipe qui ont montré leurs carences dans la gestion des affaires de l’État.
Tour à tour, les responsables de l’Ucs de la commune de Mbao ont loué les qualités de cette dame. Ils n’ont pas manqué de souligner que depuis son départ du ministère de la Famille, des Groupements féminins et de la Protection de l’enfance, les choses ne bougent plus. « Depuis que ces apprentis sont au pouvoir, les cases des tout-petits ne fonctionnent plus correctement. Pis, les femmes ne se retrouvent pas depuis la nomination des différents ministres de la Femme sous Macky Sall. Nous savons nettement que nous avons devant nous des apprentis », soutient Ndèye Khady Diop.
Rewmi