Moustapha Cissé Lô en colère contre le PCA du Port…Il a oublié Cheikh Kanté

Après avoir tiré sur le DG du Port Cheikh Kanté, le Député-homme d’affaires, Moustapha Cissé Lô s’en prend au PCA du Port en sa qualité de président de la chambre de commerce de Diourbel.
Hier, sans pitié, il a critiqué ouvertement la gestion qu’il juge « nébuleuse et partisane » des conseils d’administration du Port autonome de Dakar (Pad) et du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec). Le Vice-président de l’Assemblée nationale demande à l’État d’agir pour démanteler cette bande de prédateurs.
L’Union nationale des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture du Sénégal (Unccias), dirigée par Serigne Mboup, n’est pas contente de certains conseils d’administration. Le président Moustapha Cissé Lô a dénoncé la gestion sectaire de ces institutions. « À l’Assemblée nationale, devant le ministre de la Pêche Omar Guèye, j’ai dit au ministre que nous sommes contre la forme de gestion du Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec) et celui du Port autonome de Dakar (Pad). Ceux qui pilotent ces institutions ne sont pas conformes aux indications et aux besoins dictés aux pouvoirs publics », dénonce l’homme d’affaires Moustapha Cissé Lô. Il a, par ailleurs, révélé que « ces Conseils d’administration dirigés par certaines organisations patronales (Cnes, Unacois et Cnp), puissent décider au nom de tous les opérateurs économiques. Et vous pensez que c’est normal ? Ces organisations font ce qu’elles veulent. Il faut que les Chambres de commerce soient représentées dans ces Conseils d’administration et même dans d’autres organisations patronales ».