Mort d’un défenseur du littoral…Il a été sauvagement agressé

Le défenseur du littoral était dans le coma depuis jeudi, à la suite d’une agression dont le mobile reste à déterminer. Il n’est pas revenu de son sommeil trop profond. Christophe Polo est mort ce samedi. Il était dans le coma depuis jeudi 23 juillet suite à son agression par une bande de jeunes au niveau de la zone de Mbao où il vivait. « La PERL a finalement perdu Christophe, ce matin (hier, samedi 25 juillet)… Mais le Sénégal a-t-il conscience lui, de ce qu’il vient de perdre ? » s’est interrogé, dépité, Moctar Bâ, le président de la Plateforme pour l’environnement et la réappropriation du littoral (PERL), dans un message annonçant la mauvaise nouvelle.
C’est qu’avec la mort de Christophe Polo, le littoral perd une de ses mamelles. Polo était un fervent militant de la cause de la PERL. Il dirigeait la commission « Judiciarisation et Loi littorale » de cette association qui lutte pour la préservation et la valorisation de la façade maritime dakaroise.
« Christophe a aimé ce Phare (des Mamelles) comme aucun de nous ne l’a sans doute, aimé…, a témoigné Moctar Bâ. Se battant sur chaque mètre carré pour la sauvegarde de ce ‘site historique classé en zone naturelle, d’intérêt écologique, floristique et faunistique’, n’arrivant pas à comprendre jusqu’à sa mort aujourd’hui, comment un État a pu brader et livrer aux Prédateurs un tel patrimoine (du quaternaire volcanique…). Sa vision d’une zone des Mamelles protégée est révélatrice de la générosité qui régnait dans le for intérieur de son âme et que nous avons tous eu la chance de connaître. »
Sa lutte débouchera peut être un jour sur un succès. Puisque, informe son président, « la PERL tâchera d’honorer la mémoire de Christophe en continuant le ‘combat’… ».
Déjà, un pool d’avocats devrait se réunir la semaine prochaine pour voir la suite à donner à cette affaire tachée de zone d’ombres. En effet, Christophe Polo a été attaqué par un groupe de jeunes gens, sans qu’on sache si cette agression est d’origine crapuleuse ou liée à ses activités de défense du littoral.
Universitaire français, il s’activait également beaucoup dans le traitement de « l’information sensible », en relation étroite, semble-t-il, avec Interpol.