Mort du jeune à Grand Yoff : Assane Dioma Ndiaye inquiet de l’enquête confiée à la Police

La Ligue sénégalaise des droits de l’homme ne décolère pas, et pour cause. Me Assane Dioma Ndiaye et Cie ne cautionnent pas, alors pas du tout que l’enquête ouverte dans l’affaire du meurtre de Matar Ndiaye du nom du jeune de Grand-Yoff abattu d’une balle par un policier, dans la nuit de jeudi à vendredi, ait été confiée à la Police.
La Ligue sénégalaise des droits de l’homme, qui s’est prononcée au micro de la Rfm dans son édition de 12 heures, explique que la Police ne peut pas être juge et partie. Il fallait que l’enquête soit confiée à la Gendarmerie, pour que, demain, nul ne trouve à redire des résultats en vue.
Pour Me Assane Dioma Ndiaye, qui s’est, par ailleurs, réjoui de la décision rapide du Parquet de diligenter une enquête, le cas de l’étudiant Bassirou Faye devrait servir au Procureur de la République, afin que cette affaire ne soit pas gérée par la Police, dont l’un des éléments est cité dans ce meurtre.