Mexique: pendant sa cavale, «El Chapo» Guzman a rencontré l’acteur Sean Penn

Le chef du cartel de Sinaloa, Joaquin « El Chapo » Guzman, qui a réintégré samedi 9 janvier la prison de haute sécurité dont il avait réussi à s’échapper en juillet dernier, fait toujours la Une de l’actualité. Pendant sa cavale, il a été interviewé en grand secret par le comédien américain Sean Penn. L’entretien a été publié par le magazine Rolling Stone samedi 9 janvier. Une interview qui aurait facilité la capture du baron de la drogue.
Quand le célébrissime acteur américain Sean Penn rencontre secrètement l’ennemi numéro un du Mexique, le baron de la drogue Joaquin Guzman, alors en pleine cavale : ce pourrait être le scénario d’un film. D’ailleurs, la rencontre aurait été motivée par le projet d’un film biographique, un « biopic » sur le chef du cartel de Sinaloa. Les deux hommes ont discuté sept heures durant, au fin fond d’une forêt du Mexique. Et le produit de cet entretien a été diffusé dans le magazine Rolling Stone samedi, sous la signature de l’acteur. Un deuxième entretien, par vidéo interposée, a complété le premier.
C’est la comédienne mexicaine Kate del Castillo, connue pour ses prestations dans les telenovelas diffusées dans tout le continent sud-américain, qui a facilité la rencontre. Dans un tweet controversé, en 2012, la comédienne avait appelé « El Chapo » à « trafiquer avec le bien ». Elle y déclarait porter davantage de crédit à Joaquin Guzman qu’aux hommes au pouvoir qui cachent la vérité à leurs administrés.
La rencontre aurait facilité l’interpellation du « Chapo »
L’article propose notamment un entretien filmé avec « El Chapo » dans lequel celui-ci, chemise bleue et rasé de près, assure que l’entretien exclusif a pour destinataires « la demoiselle Kate del Castillo et M. Sean Penn ». Il y raconte comment il est devenu trafiquant à l’âge de 15 ans, parce qu’il n’y avait pas d’autre travail. Interrogé sur l’œuvre de destruction qui est la sienne, « El Chapo » reconnaît que la drogue détruit, mais il rejette la responsabilité sur les consommateurs.

Joaquin Guzman voulait montrer sa puissance et se targue de ses avions et de ses sous-marins. Mais cette interview a sans doute précipité sa chute. Selon une source du gouvernement fédéral mexicain citée par l’Agence France-Presse, le gouvernement savait que l’acteur américain et le baron de la drogue s’étaient entretenus alors que ce dernier était en cavale. Cette rencontre fait partie des éléments d’enquête qui ont permis d’aboutir à l’arrestation vendredi du narcotrafiquant le plus recherché au monde, déclare la même source sous le couvert de l’anonymat.