Meurtre de Maty Mbodj : deux trafiquants de drogue et un taximan en garde à vue

Deux personnes de nationalité étrangère, en lien avec le cartel de la drogue, ont été arrêtées en même temps qu’un taximan dans le cadre de l’enquête de la mort du mannequin Maty Mbodj. Ils seront présentés au Procureur aujourd’hui, renseigne le journal Libération.

Un important pas a été franchi par la Sûreté urbaine (Su), chargée de faire la lumière sur la mort troublante du mannequin Maty Mbodj. Pour cause, deux personnes de nationalité étrangère seront déférées aujourd’hui, devant le Procureur de la République après épuisement de leur garde à vue. A en croire le journal, elles ont été cueillies discrètement par la Police qui enquête dans tous les sens depuis la découverte du corps de Maty Mbodj dans un appartement au centre-ville.

Même si l’on ignore, pour le moment, leur degré de responsabilité dans la mort de la Thiessoise, il n’en demeure pas moins que les deux suspects sont originaires d’un pays d’Afrique traînant une mauvaise réputation. En effet, elles sont présentées comme des trafiquants de drogue, comme l’a formellement établi l’enquête de la Police.

Pour faire la lumière sur la mort du mannequin, la Su avait sollicité le concours des opérateurs de téléphonie mobile pour voir avec qui elle a été en contact le jour de son décès. C’est d’ailleurs, dans ce cadre que les enquêteurs avaient interrogé « son » taximan sous le régime de la garde à vue avant de le relâcher il y a de cela quelques jours. Mais, à la faveur de nouveaux éléments, la Su a encore convoqué le taximan (qui transportait Maty Mbodj pendant tous ses déplacements) pour le mettre sous écrous.

Plusieurs autres personnes, surtout celles avec qui le mannequin a échangé le mercredi 22 juillet, dans la soirée précédant son décès, ont été aussi entendues à titre de témoins. Affaire à suivre.