Mariama Sarr a failli être lynchée par les populations de Kaolack

C’est une foule en furie armée de pierres et de gourdins qui a marché hier vers le domicile du Maire Mariama Sarr. Pour se tirer d’affaire, elle a fait appel à la police qui a sécurisé sa maison et permis un dialogue avec les manifestants.

Après la forte pluie qui s’est abattue sur Kaolack, les populations de Médina Mbaba se sont levées comme un seul homme pour demander des comptes au maire de Kaolack qui était dans son domicile à Dialègne, quartier qui est à une centaine de mètres de Médina Mbaba.

N’eut été la promptitude des éléments de la police, l’édile de Kaolack allait passer un sale quart heure. La foule hétéroclite criait à tue-tête: «Nous sommes fatigués, le maire est incapable, elle doit démissionner».

Vu le grand nombre des manifestants qui encerclait son domicile et craignant pour sa sécurité, la mairesse de Kaolack a fait appel  à un renfort de police pour sécuriser son domicile.

C’est sous la protection des fonctionnaires qu’elle est sortie (comme on la voit en rouge sur les photos) de son domicile pour enfin discuter avec les populations promettant d’apporter un début de solution à leur problème.