Mapenda Seck: « Je ne supporte pas la vue du sang »

Alors que les musulmans du Sénégal vont sacrifier lundi au rituel de l’immolation du bélier, cette tâche se révèle périlleuse pour Mapenda Seck

 « 2gorger un mouton, n’est pas une tâche à laquelle je peux me plier. Très franchement, je ne peux pas le faire et je n’ai jamais essayé. Je ne sais pourquoi. Etant jeune, j’avais l’habitude d’assister mon père lorsqu’il égorgeait son bélier, mais je me limitais à ça. Je maitrise bien le Coran, je connais les versets à réciter avant d’égorger une bête. Mais, pour vous dire la vérité, je ne peux pas tuer un poulet, encore moins un mouton. La vue du sang m’insupporte », a déclaré le chanteur pour « L’Observateur »