Mansour Faye reconnaît le manque d’assainissement au Sénégal

Invité hier à la soirée de “Africasan 4”, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement Mansour Faye est revenu sur l’assainissement et l’hygiène. Il a souligné que le Sénégal, par rapport à l’assainissement, veut atteindre l’accès universel de l’ensemble des populations de l’Afrique d’une manière générale, vu que beaucoup de pays n’ont pas atteint les objectifs du millénaire pour le développement. Selon lui, Il n’y a que 6 pays sur les 53 qui ont atteint cet objectif. Malheureusement, le Sénégal n’en fait pas partie. “C’est un challenge d’ici 2030 en tout cas pour qu’on ait un accès universel en terme d’assainissement et cela passe nécessairement par, d’une part le changement de comportements et d’autre part la mise à disponibilité des ressources par l’Etat pour que l’assainissement fasse parti des priorités”, a expliqué le ministre. Concernant l’hygiène, il a prôné le changement de comportements pour ne plus être tenté d’aller faire ses besoins dans la nature, mais aussi des comportements individuels en termes d’hygiène. Aussi, a-t-il préconisé le lavage des mains avant les repas ou après chaque usage.