Mankeur Ndiaye : « 609 sénégalais sont détenus dans les prisons étrangères »

La situation des sénégalais de l’extérieur préoccupent les députés. En effet, lors de l’examen du budget du ministère des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, plusieurs parlementaires ont attiré l’attention du ministre Mankeur Ndiaye sur les conditions auxquels se trouvent certains d’entre eux.
Le Sénégal doit prêter une attention particulière sur ses fils qui vivent à l’étranger. Selon les députés, beaucoup d’entre eux se trouvent dans des situations extrêmement difficiles. Lors de l’examen du budget du ministère des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, les parlementaires ont attiré l’attention du ministre Mankeur Ndiaye sur un certain nombre de problèmes auxquels ils font face. De l’obtention de la carte de séjour, un travail décent, passeports, il y’ en a même pire. D’après certains députés, ils sont plus d’une centaine des compatriotes qui sont détenus dans les prisons étrangères. Se voulant plus précis, le député Seydi Djamil Sy, révèle qu’au moins 100 jeunes sénégalais croupissent dans les prisons new-yorkaises. » La députée Aïda Sow Diawara va plus loin, et signale que d’autres sont condamnés à la prison à perpétuité. « Combien de sénégalais sont-ils? Dans quelles conditions se trouvent ? « , s’interroge-t-elle. Répondant à ces nombreuses interpellations Mankeur Ndiaye déclare : « sur la base des informations qui viennent de nos ambassades, nous avons recensé 609 de nos compatriotes. Je dois préciser que certaines refusent de s’identifier pour la bonne et simple raison qu’ils ne veulent pas que leurs parents sachent qu’ils sont prison. Et, dans certains pays la loi permet à un prisonnier de ne pas donner son identité à une mission consulaire ou diplomatique. Ce sont des contraintes auxquelles nous faisons face. Mais, nous avons confié à nos ambassadeurs de demander de temps à autre aux autorités des pays d’accueil, s’il y a des détenus sénégalais et de les assister, notamment en les trouvant un avocat ».
Poursuivant, le ministère des affaires étrangères soutient que le gouvernement fait des efforts pour porter assistance aux compatriotes se trouvant dans la précarité. « C’est vrai que certains de nos compatriotes vivent dans des situations difficiles. Cela est lié tout simplement à la crise. En Europe par exemple, les pays traversent une crise qui impacte sur la situation des émigrés dont nos compatriotes. Nous sommes en train de réfléchir pour voir comment aider ceux qui veulent rentrer au pays. Nous discutons avec nos partenaires comme la France, l’Italie l’Espagne qui accueillent la majorité d’entre eux, autour des projets », informe Mankeur Ndiaye. Poursuivant, il affirme qu’un commission mixte va tenir en 2016 pour discuter de la question des retraités sénégalais en France et sur la diminution du titre de séjour pour les sénégalais vivant au Gabon.

Sur les 50 ambassades et 13 consulats qu’il compte à travers le monde, le Sénégal ne dispose que 8 bureaux de confection de passeports. Le ministre des affaires étrangères assure que des bureaux seront ouverts dans d’autres ambassades pour permettre aux sénégalais de disposer ces documents.