Mamina Kamara fait trop fort…Il prend soin des réfugiés de guerre mais surtout des…Lépreux de Teubi

La situation que traversent certaines couches vulnérables du département de Bignona à l’image des réfugiés de guerre situés le long de la frontière avec la Gambie, c’est-à-dire dans le Djibidione et Oulampane et qui manquent presque de tout, ne laisse pas indifférent le Conseil départemental de Bignona. Mamina Kamara, le président de ladite institution, a sorti les gros moyens pour aider ces familles diminuées avec un important don de riz, de sucre et de dattes en ce mois de Ramadan. Le même geste a été également fait à l’endroit des familles du village de reclassement de Teubi où vivent les lépreux. «Nous avons fait la même chose pour les foyers religieux», souligne M. Kamara. En effet, une délégation envoyée par le président du Conseil départemental de Bignona s’était d’abord rendue au domicile du Guide religieux de la contrée, Imam Fansou Bodian et dans les foyers religieux du département pour apporter le don du conseil départemental.