Mamadou Lamine Diallo a peur pour l’économie du Sénégal

Le député, Mamadou Lamine Diallo a été reçu, ce dimanche, par le journaliste Baye Omar Guèye à l’émission «Objections» de Sud Fm. L’économiste a été interrogé sur l’actualité économique du pays notamment sur les rapports du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale.
Le leader du Mouvement Tekki a, d’abord, commencé par minimiser le budget de 3000 milliards de francs Cfa annoncé, pour l’année 2016, par le ministre de l’Economie et de Finances, Amadou Ba. «La situation est très grave, le ministre lui même le reconnait. (…) Il faut faire la différence pour voir si tout concorde avec le gouvernement et à mon avis, c’est ça qui soulage les besoins de l’Etat. L’endettement est de manière exponentielle», note le député de Benno Bokk Yakaar. Qui, sur la même lancée, avertit: «A ce rythme là, si on continue on va droit au mur. Ce qu’il faut regarder ce sont les ressources, il faut décomposer tout ça pour que les sénégalais sachent de quoi il s’agit, ce qui est important c’est l’augmentation de la masse salariale».

Pour Mamadou Lamine Diallo, le classement du FMI ne reflète que la réalité. «Ce que dit le Fonds monétaire international montre que nous sommes un pays pauvre. Il montre les disparités qu’il y a dans le pays. Ensuite, la mesure de la richesse est toujours relative. Pour ce faire, il faut déjà comparer le Sénégal aux pays avec lesquels nous partageons l’espace UEMOA», explique-t-il en détail à Baye Omar Guèye.