Malick Ndiaye se prend pour le seul intello du Sénégal…Il traite tous les politiciens d’Analphabètes…

Le Comité d’initiative des intellectuels du Sénégal (Ciis) a organisé, ce lundi 11 janvier 2016, à la Place de l’Obélisque, à Dakar, le Forum des citoyens pour la République, sous le thème : « Rassembler les poussins à l’abri des milans ». Une occasion par le Coordonnateur dudit comité, le Professeur Malick Ndiaye, de soutenir que « toute la classe politique sénégalaise est analphabète ». Parce qu’« elle a perdu les attaches essentielles de la République fondées par le Président Léopold Senghor et Mamadou Dia ». L’esprit de cette République, selon lui, se trouve dans l’Hymne national du Sénégal.
De l’avis du sociologue, pour comprendre la Constitution et ses variations, de 1963 à nos jours, il faut se référer à cet hymne national et non dans les débats de juristes, de Professeurs agrégés ou non. Et cet hymne national, selon lui, dit en son couplet 3 que « le Sénégal a un grand dessein ». Et pour servir ce grand dessein, Professeur Ndiaye dira qu’« il faut rassembler les poussins à l’abri des milans ». Ces derniers, explique-t-il, dans la langue de Senghor, « ce sont tous les prédateurs qui volent les richesses du paysan, du retraité, de l’étudiant, de l’élève, de la femme, ou les prédateurs étrangers qui viennent prendre nos richesses minières. Bref, lorsque le capital étranger tabasse notre pays et contrôle nos bourses et nos valeurs. Il s’agit des milans ».
À travers le thème de cette rencontre, selon Malick Ndiaye, les initiateurs veulent « protéger les plus faibles contre les plus forts ». « Nous voulons et nous devons redonner à cette République son souffle », a-t-il souligné. Pour ce faire, le sociologue estime que c’est le peuple qui devra lui donner ce regain de renouveau. Et ce peuple, « ce n’est pas une mosaïque, ni une juxtaposition de confréries, de religions, d’ethnies, etc., additionnés, mais, plutôt la fusion, le brassage et l’unité supérieurs ». Pour lui, c’est cela qui permet aujourd’hui, au Sénégal « d’être fort et puissant, avec ses valeurs religieuses ».it

1 Comment

  1. EST CE QUE CE TYPE EST NORMAL ?
    ALLER VOIR SON FORUM CIVIL DE L’AUTRE JOUR , PERSONNE N’ETAIT PRESENT .
    IL FAIT DU CHAUD POURQU’ON LE FAIT REVENIR AU GOUVERNMENT.
    WAKH BAGUENE WAKH BA DOUGAT REK

Les commentaires sont fermés.