Malgré la décision du ministre de l’Intérieur, deux communes se battent pour…

Le feu couve au village de Ganirel frontalier entre les communes de Fanaye (Podor) et de Téssékré (Linguère). En effet, Aliou Gaye le maire de Fanaye voulait construire un forage dans le village de Ganirel qui se trouve administrativement dans la commune de Téssékré au nord de Linguère. Ce que Samba Ba dit Bathie Galel, son collègue de Téssékré, a refusé catégoriquement. Depuis lors, le projet de construction du forage à Ganirel a été suspendu par les autorités. Pour tirer cette affaire au clair, le maire de Téssékré avait saisi le ministre de l’Intérieur qui lui a donné raison en notifiant aux deux maires que la localité de Ganirel fait bel et bien partie de la commune de Téssékré et non de Fanaye. Selon le maire Samba Ba, «quiconque veut récupérer les villages de ma commune me trouvera sur son chemin, je suis prêt à laisser ma vie dans ce combat».
Avec l’arrêté ministériel en main, le maire de Téssékré s’est déplacé jusqu’à Ganirel pour délimiter le village et sensibiliser les populations sur le désir de son collègue de Fanaye de vouloir mettre la main sur les terres de ce village. Seulement, malgré la décision du ministre de l’Intérieur, le maire de Fanaye continue de revendiquer l’appartenance du village de Ganirel à sa commune. Le maire Samba Ba s’exprimait lors d’un vaste rassemblement tenu à Widou Thingoli (commune de Téssékré) distant de 90 km de Linguère pour remercier le chef de l’Etat qui l’a décoré tout récemment à la Journée de l’élevage à Koungheul pour les efforts consentis dans le cadre de la lutte contre les feux de brousse .