Magic System, Waly Seck, Baaba Maal, Awadi, chantent devant des milliers de…

Dans un show féerique, riche en couleur, le groupe ivoirien Magic System et quelques artistes sénégalais ont fait chanter et danser samedi des milliers de spectateurs à la place Obélisque de Dakar: un rendez-vous musical pour lancer des messages contre le changement climatique mondial.

Le « concert pour la planète » cofinancé par l’Union européenne et les autorités sénégalaises a tenu toutes ses promesses. Dans la nuit de vendredi à samedi, de 19H00 à 1H00 (GMT et locales), le show a tenu en haleine des milliers de mélomanes à la place Obélisque de Dakar, symbole de la Résistance.

Sur le même podium qui vibrait sous les feux des projecteurs, A’salfo et ses amis « magiciens », ainsi que des artistes sénégalais : Marema (prix découvertes RFI 2014), Didier Awadi, Deeg Tee, Baaba Maal et Wally Seck entre autres, ont fait dansé et chanté leur public, dominé par la gente féminine.

Venue assister au concert avec deux de ses amies, Awa, la vingtaine vêtue d’un body et d’un jean, chante à tue-tête un des morceaux de son idole Wally Seck, chanteur du Mbalakh (un genre musical sénégalais) et « chouchou » des dakaroises.

« J’adore la prestation de Magic system mais je suis fan de Wally », lance Awa, esquissant des pas du Na goré (nouvelle danse locale, appréciée des jeunes).

Awa et ses amies ont refusé de se faire conter ce spectacle, le dernier grand show musical dans la capitale sénégalaise avant les fêtes de fin d’année.

De la musique Zouglou au Mbalakh en passant par le Rap, rythmée par des sonorités modernes et africaines, les artistes ont sensibilisé leurs fans sur le réchauffement climatique dans le monde. Quelques images sur la pollution étaient également projetées sur un écran géant.

« C’est important de lancer ce message pour la lutte contre le réchauffement climatique. Tout le monde doit s’engager. C’est pour ça que nous sommes à Dakar », déclare A’salfo avant de monter sur le podium avec les trois autres membres de son groupe.

Sur l’un de leurs titres intitulé « L’eau va manquer », le leader de Magic System, A’salfo, prévient que « sans eau des enfants en Afrique risquent de mourir ».

Avant de revisiter leur répertoire devant des spectateurs acquis à leur cause, l’artiste sénégalais engagé Didier Awadi du groupe Positive Black Soul a prié ses fans d’assainir la place Obélisque.

Une pétition sur les effets néfastes du changement climatique signée séance tenante par des spectateurs devrait être remise au chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, selon Didier Awadi.

Après 7 heures de spectacle, les mélomanes encore avides d’émotions, sont rentrés chez eux en se donnant rendez-vous dans quelques heures pour débarrasser les lieux des ordures.