Magal de Touba…Quand les journalistes jouent aux pachas et nababs : certains invitent même des « nanas »

C’est une info très grave que nous livrent nos confrères de Baol info établis dans la capitale du Mouridisme. Mais cette fois, nos confrères indexent le comportement d’autres confrères de grands groupes de presse qui vont dans la cité relieuse lors du Magal pour faire du tourisme ou pour passer du bon temps avec leurs copines. Comme s’ils étaient dans une ville sans loi…Voici le récit de nos confrères sur la débauche des journalistes à TOUBA…

« Près d’un millier de journalistes sont attendus à Touba pour la couverture médiatique du grand Magal. La révélation a été faite par Cheikh Abdou Ahad Gaïndé Fatma, président de la Communication culture et communication. Le comité d’organisation considère la presse comme un partenaire : « Nous sommes pour la vulgarisation de l’œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba. Cependant baol info déplore le comportement de certains journalistes préposés à la couverture du Magal. La plupart d’entre- eux n y viennent que pour faire du tourisme ou se reposer. Ils profitent du confort de la maison de la presse pour jouer au pacha. Certains d’entre eux ne bougent pas de leur chambre et passent tout leur temps à émettre des appels dès lors que la ligne est gratuite. D’autres y invitent même leurs petites amies et passent de bons moments avec elles. Ce que bien sûr ignorent les patrons de presse qui déboursent même de l’argent pour les frais de leurs reporters. Des journalistes qui ne couvrent aucune rencontre alors que les plus malins sont scotchés au Net et font du copier-coller en diffusant des informations sans les vérifier. Ce qui explique souvent tout le charivari autour du Magal……Abdou Khadre SECK pour Baol info.net »