Macky peut sourire…Le doing Business le chatouille

Encore un autre document sur la situation des affaires du Sénégal. Mais il s’agit cette fois-ci du rapport Doing Business 2016, du Groupe de la Banque Mondiale. Cette étude qui compare la réglementation des affaires des PME dans 189 pays a été publiée hier. Et pour cette 13ème édition, le Sénégal est pour la deuxième fois de façon consécutive cité parmi le Top 10 réformateur mondial. Le Sénégal s’est classé à la 153ème place en 2015. Il est à noter que le Classement du Sénégal de 2014 a été actualisé à la 156ème place au lieu des 161 au moment de la publication en octobre 2014, du fait des évolutions de méthodologie sur quatre indicateurs (permis de construire, transfert de propriété, exécution des contrats, commerce transfrontalier). Selon un communiqué de l’Apix, la performance du Sénégal a évolué positivement sur six (6) des dix (10) indicateurs par rapport au classement de l’année dernière, en analysant les données de la distance de la frontière. Toujours, selon la note de l’Apix, les bons résultats du Sénégal sont le fait, d’une part, des réformes effectuées dans le domaine du raccordement de l’électricité (gain de 10 places), du transfert de propriété (gain de 18 places) et d’autre part, du maintien de sa performance parmi les cent (100) premiers dans le domaine de la création d’entreprise (gain de 6 places), et de la fermeture des entreprises (gain de 8 places).
Le Sénégal a validé au moins une réforme sur quatre domaines d’évaluation de Doing Business à savoir : la suppression du capital minimum pour la création d’entreprise des SARL, la mise en place du guichet unique de raccordement à l’électricité des PME au centre des Grands Comptes à la SENELEC, la baisse de moitié de l’avance de consommation ainsi que la réduction du temps de délivrance des autorisations de traversée de chaussée, la baisse du taux des droits d’enregistrement de transfert de propriété de 10 à 5% et l’adoption du décret sur la médiation et la conciliation pour la promotion des organes et instruments de jugements alternatifs au Sénégal dans le cadre de l’exécution des contrats. Globalement, la région Afrique compte 5 des 10 économies ayant le plus amélioré l’environnement des affaires en 2015. Ces économies sont l’Ouganda, le Kenya, la Mauritanie, le Sénégal et le Bénin. Le Kenya, Madagascar et le Sénégal ont mis en place 4 réformes chacun et le Rwanda est le pays africain qui a le plus de réformes, avec un total de 6 réformes.

1 Comment

  1. Halte à la manipulation. Ce qui est constant c’est que le Sénégal se trouve toujours dans les profondeurs du classement (153 éme)
    sur le plan mondial mais aussi sur le plan africain où il est fortement devancé par de « petits » pays comme le Cap Vert et le Rwanda.

Les commentaires sont fermés.