Macky met sur la table du G20, les 16 projets phares du NEPAD…

Le président Macky Sall a mis l’accent de sa participation au sommet du G20 sur les projets d’infrastructures du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), en invitant les membres de ce groupe à soutenir les mécanismes de financements pouvant permettre de les réaliser. Il a rappelé que le Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) du NEPAD a identifié en juin 2014, à Dakar, 16 projets (routes, électricité, etc.) qu’il veut mettre en œuvre, dans le cadre de la politique de développement économique du continent.
« J’attire l’attention du sommet sur les mécanismes de financement innovants que la Banque africaine de développement a lancés » pour financer ces infrastructures, a-t-il dit aux dirigeants du G20, lors d’un « déjeuner de travail » sur « le développement et les changements climatiques », au premier jour du sommet, dimanche, à Antalya, dans le sud de la Turquie.
« Nous souhaitons que le G20 s’engage sur cet agenda », a poursuivi Macky Sall, en parlant au nom du programme continental de développement économique, qu’il dirige.
« L’investissement dans les infrastructures est fondamental », a insisté le président sénégalais, l’un des trois chefs d’Etat africains participant au 10e sommet du G20, avec Jacob Zuma de l’Afrique du Sud et Robert Mugabe du Zimbabwe.
Il a ajouté, en s’adressant aux dirigeants du groupe des Vingt, et aux deux autres représentants de l’Afrique : « Nos priorités portent sur le renforcement des capacités de préparation des projets, la mise en œuvre d’un environnement favorable et le développement des partenariats public-privé. »
Le président sud-africain participe au sommet en tant que chef d’Etat d’un pays faisant partie du G20, le seul membre d’Afrique.
Robert Mugabe est invité au sommet en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine