Macky et Kagamé à l’assaut des TIC…Smart Africa est lancé

Le Président de la République Macky Sall a pris part, dimanche à Addis-Abeba (Ethiopie), à la troisième réunion de haut niveau sur un projet d’installation d’une infrastructure de TIC en Afrique au sud du Sahara dit « Smart Africa » sur invitation du président rwandais Paul Kagamé, a constaté l’Agence de presse sénégalaise.

Tenue à l’hôtel Shareton en plein centre ville d’Addis-Abeba cette rencontre à réuni plusieurs chefs d’Etat africains dont Macky Sall, Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso), Ibrahim Boubakar Keita (Mali), Ali Bongo Odimba (Gabon).

Les différents chefs d’Etat, sur invitation de Paul Kagamé, ont échangé autour des projets mis en place dans le cadre de Smart Africa dont le but est la création d’une structure de hautes technologies de l’information et de la communication (TIC) pour connecter l’Afrique sub-saharienne.

Constatant leur retard dans le domaine des TIC, plusieurs pays africains avaient décidé en 2013 à Kigali (Rwanda) de regrouper leur force « pour aller plus vite » dans le processus d’installation d’infrastructures numériques capables de porter les besoins en TIC de la partie sub-saharienne du continent.

Les 11 pays membres de Smart Africa Alliance (Burkina Faso, Gabon, Kenya, Mali, Rwanda, Sénégal, Soudan du Sud, Tchad, Ouganda, Côte d’Ivoire et Angola) avaient décidé de procéder à une levée de fonds de 300 milliards de dollars d’ici 2020 pour construire une infrastructure TIC clé en main qui permettrait de connecter à l’internet toute l’Afrique sub-saharienne.