M Sarr encaisse 250.000 Fcfa pour des peaux de bœuf et devient injoignable

Le commerce de peaux de bœuf est une activité qui marche bien durant la période du Magal de Touba. Saisissant cette occasion de se faire de l’argent, John Kennedy Opoko, Ghanéen, marchand de produits cosmétiques au marché «Ocas», s’est lancé dans ce commerce à quelques jours de l’événement. Il s’est approché de M Sarr, commerçant à Touba, a conclu un accord et lui a remis 250.000 Fcfa en guise d’avance. M Sarr, qui avait promis de livrer au plus tard deux jours après le Magal, n’en fera rien et reste injoignable. Le 11 courant, Opoko a déposé une plainte au commissariat spécial de Touba. Arrêté et confronté au plaignant, M Sarr a reconnu les faits et promis de rembourser par mensualités, mais le commissaire Diarra était loin d’être convaincu de sa bonne foi et l’a conduit devant le maître des poursuites