L’UCS répond au Gouverneur de Ziguinchor après sa sortie « injurieuse »

Le gouverneur de la région de Ziguinchor a cru utile de se prononcer sur la gestion de la ville de Ziguinchor. Tout en lui reconnaissant ses prérogatives régaliennes et son statut de représentant du président de la république dans la région, l’UCS n’approuve pas son immixtion dans la gestion de la collectivité locale de Ziguinchor qui fonctionne suivant le principe de la libre autonomie des collectivités locales et de la mise en œuvre du programme de son maire Abdoulaye BALDE.

Nous attendons le gouverneur de la région dans son rôle d’accompagnement de nos efforts de développement et dans la mutualisation de nos efforts pour relever, ensemble, les défis qui nous sont communs.

Malheureusement, les déclarations du gouverneur SAKHO laissent penser à une prise de position politique qui n’honore ni son rang ni son statut. Faudrait-il d’ailleurs s’en étonner? Nous nous rappellerons de ses péripéties malheureuses d’abord à Saint Louis puis à Podor (Cheikh Bamba DIEYE et Aissata TALL SALL peuvent en attester). Aujourd’hui, c’est au tour du Président Abdoulaye BALDE de subir les foudres du Gouverneur SAKHO dans le cadre de l’exécution de son agenda politique.

L’UCS invite le gouverneur SAKHO à adopter un comportement républicain et plus responsable ; en prenant de la hauteur à la dimension des fonctions qui lui sont assignées et à laisser la politique aux hommes et femmes politiques.

Etant dépositaire d’un mandat électif, le Maire Abdoulaye BALDE a une légitimité directement tirées des populations qui se chargeront d’évaluer son mandat en temps opportun. Au demeurant, l’UCS ne saurait accepter une quelconque manipulation allant dans le sens de déstabiliser son Président pour des velléités purement politiciennes.

Le Porte-parole de l’UCS

1 Comment

  1. A quand la fin des calvaires des populations qui, à chaque période d’hivernage, ne savent plus à quel saint se vouer du fait des nombreux désagréments causés par les eaux de pluies.
    Soyons sérieux, certes il a gagné pour un second mandat, mais la solution de cette problématique faisait partie de ses promesses de campagne. Ce manque de reflexe, d’anticipation, de prévision et du sens de la responsabilité est à dénoncer.
    Idem pour les ordures ! Il faut être aveugle pour mesure de degré de saleté de Ziguinchor.
    C’est inquiétant que devant une telle situation le Maire ne s’intéresse qu’à l’organisation très prochaine du Zig’Fest. C’est triste que tout soit politisé. Manque de discernement quand tu nous tiens !

Les commentaires sont fermés.