L’Etat accusé d’avoir distribué de mauvaises qualités de semences

Si le maire Madiop Bitèye s’est voulu moins radical sur la qualité des semences proposées par l’Etat du Sénégal aux paysans de Darou Moukhty, les populations, elles, ont préféré « jeter à la poubelle ces petites graines qui ressemblent à de piteuses germes de poivre ». C’est d’ailleurs quelques membres de la municipalité qui ont tordu le bras à leur édile, l’obligeant du coup à se prononcer devant la presse sur ces semences. Malgré cette pression sur le jeune maire, il se voudra tout de même prudent, nageant dans une marre de suppositions.

«Je voudrais d’abord remercier le Gouvernement d’avoir eu la volonté de donner des semences aux populations. Malheureusement, nous nous sommes rendu compte que ces semences sont d’une qualité douteuse. Nous ne sommes certes pas des spécialistes en la matière. Toutefois, vous voyez en même temps que nous, que ces graines sont extrêmement petites. Quand nous en avons été informés par la population, nous sommes venus vérifier. Et de ce fait, nous avons saisi le président de la commission de distribution pour lui demander de convoquer une deuxième réunion. Néanmoins, nous avons décidé de retirer notre représentant de cette commission, le temps de savoir si nous allons garder ces semences ou les rejeter définitivement.»

Ces propos ont été tenus en marge d’une cérémonie organisée par la municipalité qui recevait le Président de la commission d’organisation du Magal de Darou Moukhty. L’événement sera célébré le 3 juin prochain. Madiop Bitèye, livrant un important lot de matériels à Serigne Bass Abdou Khoudoss, se félicitera d’avoir doté Darou d’un éclairage public performant. Ainsi, signale-t-il, avoir débloqué dès son arrivée à la tête de la commune, la somme de 12 millions pour éclairer sa localité. «Nous avons repris tout le réseau électrique et changé plus de mille ampoules. Comme le magal s’est approché, nous avons entrepris de nouveaux investissements. Ainsi 12 autres millions ont été dégagés pour renforcer le réseau électrique. Il y a encore l’achat de 1 000 lanternes soit 10 millions. 12 derniers millions ont été consentis pour accompagner l’extension du réseau hydraulique.»

Le maire de demander aux populations de s’acquitter du paiement des taxes, impôts et patentes. Des efforts considérables ont aussi été enregistrés en milieu scolaire…
Dakaractu