Les travailleurs de Sénégal Airlines dans la confusion…Sur les 50 millions

Les travailleurs de Sénégal Airlines sont toujours dans le statu quo depuis l’arrêt des activités de leur compagnie en mars 2015. Même s’ils ont arrêté leur grève de la faim entamée le 04 septembre dernier après une intervention des autorités, le dossier reste au même niveau. Cependant, si les camarades de Moustapha Diakhaté sont en stand by et dans le calme jusqu’à ce moment, c’est qu’après avoir rencontré le ministre des Transports Aériens et du Tourisme, Maïmouna Ndoye Seck, le 10 septembre dernier, cette dernière avait promis qu’elle allait s’occuper de l’aspect liquidation pour trouver une solution à cette longue attente des travailleurs. C’est ainsi que le Directeur général de Sénégal Airlines toujours en poste et l’avocat devraient déposer le dossier de liquidation de la compagnie au niveau du tribunal. Après ces engagements, les travailleurs avaient décidé de leur laisser du temps en leur accordant un mois pour qu’ils gèrent le dossier. Cependant, le délai prend fin le 10 octobre prochain. Et si rien ne bouge, les agents de la compagnie vont se faire entendre à nouveau.

Avec cette situation statique, des travailleurs confient qu’ils ne savent pas comment faire, car étant toujours liés à l’entreprise, puisque «la notification de libération » n’a pas été produite. Cela résulte du fait que l’Assemblée générale de dissolution de la compagnie n’a jusqu’à ce moment pas été organisée et les travailleurs sont toujours liés à la compagnie. Beaucoup de gens ont aussi confondu les 50 millions de Fcfa avec l’indemnisation qu’on doit accorder aux travailleurs avec la dissolution de Sénégal Airlines et l’arrêt des contrats de travail. Cependant, il faut comprendre que les 50 millions étaient une somme que les autorités avaient remise aux travailleurs en grève, en guise d’aide pour la tabaski, vu que les agents étaient restés 5 mois sans salaire. D’ailleurs, notre interlocuteur rappelle que cette somme a permis aux 159 travailleurs de respirer juste le temps d’une rose ; après le partage, chaque agent s’est retrouvé avec à peine 300 à 350.000 Fcfa. Ces derniers qui sont actuellement à 6 mois d’arriérés de salaires continuent, d’après notre source, à vivre d’endettement en attendant la liquidation de la compagnie remplacée par Air Sénégal Sa.