Les regrets de Modou Lô : « Cette défaite m’a beaucoup surpris »

Le chef de file de Rock Energie, Modou Lô, n’en revient pas de sa défaite subie devant le B52 de Mbour, samedi dernier, au stade Demba Diop. Très déçu, « Kharagne Lô », comme l’appellent ses sympathisants, révèle que son revers l’a beaucoup surpris. Mais, il promet à ses supporters d’amener tôt ou tard la couronne aux Parcelles Assainies.
Battu par l’actuel roi des arènes, Bombardier, samedi dernier au stade Demba Diop, Modou Lô ne cache pas sa déception. En effet, en partant de chez lui, il ne s’attendait pas à un scénario en sa défaveur. Lui qui était tout près du trône voyait déjà la couronne sur sa tête !
Son revers l’a d’ailleurs beaucoup surpris. « Cette défaite m’a beaucoup surpris, car j’étais trop confiant. En plus, je me suis entrainé durement. Je ne voyais que la victoire devant Bombardier. J’ai tout préparé et je n’ai négligé aucun aspect. C’est une grande déception pour moi. Je ne croyais pas que Bombardier pouvait me battre », a-t-il soutenu, la mort dans l’âme.
Modou Lô explique qu’il n’a pas changé de stratégie dans ce combat. La preuve, il s’est bagarré avec son adversaire pour le déstabiliser et l’user physiquement. « J’avais senti que mon coup l’avait déstabilisé et j’en avais profité pour lui imposer le corps à corps. Il m’a chargé tout son poids. J’ai essayé de me libérer de ce piège, mais il avait saisi mon « Nguimb » par derrière. Il m’a plaqué et je n’y pouvais rien ».
Cependant, l’essentiel pour le tombeur d’Eumeu Sène, c’est qu’il s’est donné à fond pour tenir tête à Bombardier pendant 10 minutes. « J’ai lutté comme je l’ai senti. Et je crois que j’ai fait ce que je devais faire. J’ai affronté mon adversaire avec courage et je n’ai pas reculé devant lui. Je devais perdre ce combat et j’en rends grâce à Dieu.
Je n’avais aucune pression. J’ai donné des coups à Bombardier. Et je croyais qu’il était diminué physiquement. Peut-être que j’ai fait une erreur, mais c’est comme cela », at-il déclaré, l’air dépité.
Concernant le titre de roi des arènes qui lui a échappé, Modou Lô dit qu’il va tôt ou tard l’amener dans son fief, aux Parcelles Assainies.
« La défaite et la victoire vont de pair. Certes, c’est très dur pour moi, mais l’homme propose et Dieu dispose. J’avais confiance que j’allais battre Bombardier, mais Dieu en a décidé autrement. En mon for intérieur, je me disais que j’allais amener le titre de roi des arènes aux Parcelles Assainies. J’y crois toujours. Car je suis jeune et j’ai l’avenir devant moi. Je dois juste redoubler d’efforts et attendre mon tour », a-t-il souligné, l’espoir en coin.