Les recrutements sont gelés au Sénégal…Le gouvernement affaecte l’argent dans les prisons et dans la santé

L’un des soucis du gouvernement, c’est la maitrise de la masse salariale. Et pour ce faire, il n’y aura pas de recrutement dans la fonction publique à part les remplacements et les forces de défense et de sécurité. C’est du moins ce qu’on peut lire dans le journal « La Tribune » qui a eu le projet de loi des finances de l’année 2016.
A l’en croire, les enveloppes destinées aux heures supplémentaires ainsi que les hospitalisations des agents de l’Etat seront réduites. Il est aussi prévu la réduction des agents du personnel des ambassades du Sénégal à l’étranger.
Le gouvernement va geler l’octroi de toute nouvelle indemnité et va plafonner les indemnités existantes à leur niveau actuel. Tout de même, explique le journal, avec toutes ces mesures, le gouvernement annonce que la masse salariale va connaitre une hausse de 30 milliards de FCFA pour atteindre 556 milliards de FCFA.
Dans ce projet, l’ANACIM et l’ADS vont recevoir près de 3 milliards de FCFA de subvention. La patronne de l’OFNAC va trôner sur 1 milliard 389 millions 851 mille francs.
A cela, il faut ajouter la réduction des dotations consacrées aux fêtes et cérémonies, conférences, congrès et séminaires ainsi qu’aux lignes et accessoires pour près de 430 millions de francs ; il y a aussi la revue à la baisse des crédits à l’achat de mobiliers, matériel informatique et de bureau, véhicules et autres biens amortissables pour plus de 2 milliards.
Dans cette même veine, il y a le relèvement de l’allocation journalière des détenus de 721 francs à 1000 francs pour un impact budgétaire de plus d’un milliard de franc.
Ferloo.com