Les libéraux promettent de se battre jusqu’au dernier souffle…Ils feront pire que les poings de Aïda Mbodj à l’Assemblée

Ailleurs en Corée ou même dans certaines grandes démocraties, il est très fréquent de voir des députés s’étriper et se donner des coups de poing, en pleins débats, au Parlement. Si cela nous était méconnu, il faut s’y attendre. Car, selon les libéraux qui étaient hier en Comité directeur, le cas Aïda Mbodj administrant un coup de poing au député Seydina Fall dit Bougazelly, ne constitue qu’un lancement. Les libéraux promettent de perturber les plénières tout au long des travaux pour protester contre l’acceptation du groupe des «Libéraux et Démocrates» de Modou Diagne Fada par le bureau de l’Assemblée nationale.